add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India

 »LE PS RECRUTEUR DE NERVIS »

Ancien du parti socialiste, Barthémy Diaz revient en charge sur ses accusations contre son ancienne formation politique. «J’insiste, persiste et signe ! La direction du parti socialiste (Ps) a cautionné le recrutement, l’armement et le déploiement de nervis qui ont occasionné la mort de citoyens sénégalais.

Démenti par le Parti socialiste (Ps), le maire de Mermoz/Sacré-Cœur, Barthémy Diaz, revient en charge «l’implication de la Direction du Parti socialiste dans le recrutement des nervis», pour mater les manifestants lors de la révolte populaire qui a mis le pays  sans dessus dessous le 3 mars dernier, Barthelemy Diaz revient en charge. Cette fois ci, il est allé plus loin en citant même un nom dans ses accusations. «J’insiste, persiste et signe!!! La direction du parti socialiste (Ps) a cautionné le recrutement, l’armement et le déploiement de nervis qui ont occasionné la mort de citoyens sénégalais. Le Ps a choisi d’être apprivoisé au nom d’une politique alimentaire au dessus des intérêts du peuple » charge-t-il sur sa page Facebook. Allant plus loin,  l’ancien Secrétaire général du Mouvement des jeunesses socialistes, déclare : « J’accuse Mr Ali Mané (maire de Paoskoto, responsable politique et recruteur de nervis) lors des manifestations qui ont provoqué plusieurs morts au Sénégal. Je dénonce l’irresponsabilité de Mme Aminata Mbengue Ndiaye, à travers le torchon de communiqué pondu pour amuser le prince », a fulminé Diaz fils. Il se demande : «Où est l’auto saisine de M. le procureur de la république? Dès la publication de ses accusations, son successeur à la tête du Secrétariat  général du Mouvement des jeunesses socialistes, Mame Bounama Sall a apporté la réplique. «Apparemment, Barthélemy Diaz est nostalgique. Le Ps est un parti d’idées », a répliqué Mame Bounama Sall sur sa page Facebook.

Pour rappel, Barthélemy Diaz avait soutenu durant les manifestations que :«Je ne menace personne. Aminata Mbengue Ndiaye est  une maman pour moi et  pour cette raison,  je lui donne le respect qu’il faut. J’ai toutes les preuves de l’implication de la Direction du Parti socialiste dans le recrutement des nervis. Je parle pas de Aminata Mbengue Ndiaye, je parle de la Direction du parti socialiste». Réagissant sur cette accusation de leur ancien camarade de parti, Ibrahima Thioub, responsable du PS dans la commune de Malicounda qui trouve que  « le nom du Parti socialiste a été sali dans ces pratiques qui n’ont rien à voir avec le socialisme », a interpellé la responsable morale des Verts. «Pour le respect des militants et militantes, la présidente Aminata Mbengue Ndiaye, en tant que personne morale du parti, vous avez le devoir et l’obligation de nous éclairer sur cette histoire de nervis », a réclamé Ibrahima Thioub dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.