add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
ABOLITION DE LA PEINE DE MORT : Le  Plaidoyer  de Amnesty international

ABOLITION DE LA PEINE DE MORT : Le Plaidoyer de Amnesty international

Dans le contexte de mouvement mondial persistant vers l’abolition de la peine de mort, Amnesty international demande au Congrès des États-Unis de soutenir les initiatives législatives visant à l’abolition de ce châtiment.  L’entité recommande ainsi aux autorités de tous les pays qui n’ont pas encore aboli la peine de mort de prendre les mesures nécessaires en 2021 pour mettre fin une fois pour toutes aux homicides judiciaires. « Nous continuerons de faire campagne tant que la peine de mort n’aura pas été abolie partout et définitivement. »

En 2020, le Tchad et l’État du Colorado, aux États-Unis, ont aboli la peine de mort, le Kazakhstan s’est engagé à l’abolir au titre du droit international, et la Barbade a procédé à des réformes afin de supprimer l’imposition obligatoire de la peine capitale.

 En avril 2021, 108 pays ont déjà aboli la peine de mort pour tous les crimes, et 144 pays l’ont abolie en droit ou dans la pratique. Il faut que cette tendance se poursuive. « Même si certains gouvernements ont continué d’utiliser la peine de mort, le bilan pour 2020 est globalement positif.

 Le Tchad a aboli la peine capitale, de même que l’État du Colorado aux États-Unis, et le nombre d’exécutions recensées a continué de diminuer, le monde se rapprochant ainsi de l’objectif ultime : reléguer dans les livres d’histoire la peine de mort, qui est le châtiment le plus cruel, inhumain et dégradant qui soit. «  123 États, un chiffre qui n’avait encore jamais été atteint ont soutenu l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies en faveur d’un moratoire sur les exécutions, la pression s’accroît pour que ceux qui sont encore à la traîne rejoignent ce mouvement. La Virginie est récemment devenue le premier État du sud des États-Unis à avoir supprimé la peine de mort, et plusieurs projets de loi visant à l’abolir au niveau fédéral sont en instance devant le Congrès des États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *