add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Caricatures de Mahomet : Macron a « mis mal à l’aise » les Français à l’étranger selon Hervé Renard

Caricatures de Mahomet : Macron a « mis mal à l’aise » les Français à l’étranger selon Hervé Renard

Le sélectionneur français de l’Arabie saoudite, Hervé Renard, a estimé que les propos d’Emmanuel Macron sur les caricatures du prophète Mahomet ont mis « mal à l’aise les Français qui sont à l’étranger », dimanche sur Europe 1 Sport. Le président avait appelé à ne pas « renoncer aux caricatures », lors de l’hommage au professeur Samuel Paty.
Le président de la République Emmanuel Macron avait promis ne pas « renoncer aux caricatures » lors d’un hommage national rendu à Samuel Paty, ce professeur des Yvelines décapité le 16 octobre après avoir montré des caricatures du prophète Mahomet dans un cours sur la liberté d’expression. Invité d’Europe 1 Sport dimanche, le sélectionneur français de l’Arabie saoudite Hervé Renard, ancien entraîneur de Sochaux et Lille, a estimé que la prise de parole du président français a mis « mal à l’aise les Français qui sont à l’étranger ».
« Il y a des propos qu’on peut communiquer d’une façon un peu différente »
Les propos d’Emmanuel Macron sur le droit à la caricature au nom de la liberté d’expression avaient déclenché une large colère au Moyen-Orient et plus largement dans le monde musulman. Dans certains pays à majorité musulmane, des fidèles avaient réagi avec colère, brûlant des portrait du président français lors de manifestations, et une campagne a été lancée pour boycotter les produits français.
« Je ne fais pas de politique, mais je pense qu’il y a des propos qu’on peut communiquer d’une façon un peu différente, en étant peut-être ferme mais… Donc ça nous a mis en difficulté. Mais il faut assumer cette situation. On est Français, donc on le fait et puis on assume. Mais c’est sûr que ce n’est pas un point positif » pour les Français qui habitent comme lui dans ces pays, a ajouté Hervé Renard.
« On met un petit peu d’huile sur le feu »
« On va dire, si on veut résumer, qu’on met un petit peu d’huile sur le feu. Et l’huile sur le feu fait que ça s’embrase dans certains endroits. » L’ancien sélectionneur du Maroc a regretté « un amalgame qui est fait par des gens qui ont l’intention aussi de faire cet amalgame ». « Il y a 95%, peut-être 98% des gens qui vont être un peu surpris des propos mais ne vont peut-être pas réagir de façon manifeste ou autre. Mais bon, il y aura toujours une minorité… », a-t-il poursuivi.
Alors qu’il a retrouvé récemment ses joueurs pour la première fois depuis décembre 2019, Hervé Renard a néanmoins réaffirmé que son objectif était de qualifier sa sélection pour la Coupe du monde au Qatar prévue en 2022. « Je suis bien où je suis et je ne partirai pas pour des raisons politiques, parce qu’on ne fait pas de politique quand on fait du sport. »
Emmanuel Macron avait tenté d’apaiser la colère qui montait dans le monde musulman en assurant comprendre, dans un entretien à la chaîne Al-Jazeera, que des musulmans puissent être « choqués » par les caricatures de Mahomet, tout en dénonçant les « manipulations » et « la violence ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *