add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Célébré après son agrégation: Le professeur Ousseynou Diop enrôle 400 enfants à la Cmu et offre 100 kits scolaires aux meilleurs élèves de Sibassor

Célébré après son agrégation: Le professeur Ousseynou Diop enrôle 400 enfants à la Cmu et offre 100 kits scolaires aux meilleurs élèves de Sibassor

Le  professeur Ousseynou Diop agrégé en médecine nucléaire  a été accueilli par sa localité. Sibassor a tenu à rendre hommage à un fils prodige après la cérémonie de remise de toges et de diplômes des lauréats de la 20 ème édition d’agrégation du Cames au grand Théâtre. Une forte mobilisation de la commune de sibassror,  qui a partagé la joie de la distinction avec le professeur Diop aussi leader du mouvement Bokk Doxal Sibassror (BDS).

On se réjouit qu’un  fils du terroir soit  parmi les agrégés, du Cames. Il n’est pas donné à toutes les localités d’avoir un fils compté parmi la crème de ce pays, a notifié par exemple le représentant des chefs de quartiers. « C’est un grand mérite, les premiers bacheliers de la localité ont été célébrés à plus forte raison, une agrégation. Au-delà de Sibassor le pays a besoin de lui » a-t-il dit

 Touché par l’engouement avec laquelle la population l’a accueilli le professeur Diop a enrôlé au moins 400 jeunes vulnérables à la couverture maladie universelle pour leur permettre de soigner au besoin. Ils ont été choisis dans les écoles et daras de la commune.  » Les soins médicaux posent souvent problèmes.  les moyens ne sont pas toujours au rendez-vous et cela entraîne souvent des conséquences inattendues » dit-il.

 » il ne s’agit pas d’exhiber un trophée mais montrer un exemple aux jeunes de la localité, quand la population de Sibassor a manifesté le désir de me recevoir après mon agrégation j’ai accepté pour les jeunes qui sont sur le chemin. Nos parents ont payé leurs impôts qui ont pris des bourses et d’autres fonctions qui nous ont hissé aujourd’hui là où nous sommes »  a expliqué le Professeur. Il a invité toutes les autorités de la localité à accompagner les jeunes dans la santé. Dans la même dynamique, il compte lutter contre les abris provisoires toujours dans le cadre de pousser les jeunes vers l’excellence.

 » Nous envisageons toujours en guise de reconnaissance, équiper un centre de santé secondaire avec l’appui de nos partenaires. Il promet dans la foulée, une salle media Tech pour éviter que les jeunes ne  soient plus  obligés d’aller à Kaolack à la recherche de connexion, le financement sans intérêts des femmes, l’installation d’unités de transformation céréalières.

Aussi,   il va accompagner la population dans la lutte contre l’obscurité qui existe encore  dans la localité. La question de la dégradation du foncier avec les terres qui sont bradées à des fins individuelles, l’agriculture avec un accompagnement au maraîchage pour  les femmes sont aussi des domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *