add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Élections locales 2022: Des personnes vivant avec un handicap déclinent leurs ambitions

Élections locales 2022: Des personnes vivant avec un handicap déclinent leurs ambitions

Ils étaient en conclave, ce samedi, au siège de l’Alliance pour la république (Apr) pour étudier les voies et moyens d’occuper « une bonne position » sur les listes électorales et sortir comme conseillers municipaux au soir des élections locales de janvier 2022.

En effet, longtemps sur la touche, les personnes vivant avec un handicap et membres de l’Apr et de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) entendent changer la donne pour ne plus jouer le rôle de « remplisseurs inutiles de listes ». Les fortes recommandations issues de leur rencontre témoignent éloquemment de leur détermination à prouver qu’ils sont « capables, malgré leur handicap, de relever les défis d’une gestion rigoureuse » de nos collectivités territoriales.

« Comment envisager une participation honorable des personnes handicapées aux prochaines élections locales »? Tel a été le thème de cette rencontre qui a réuni le mouvement des handicapés de l’Apr et ceux des partis alliés de la coalition présidentielle, avec pour seul objectif, de figurer en pôle position sur les listes. « Nous avons dépassé l’étape d’inscription des personnes handicapées sur les potentiels conseillers, nous exigeons de figurer en pôle position sur les listes afin d’être élus à la fin du scrutin. Il est temps qu’on nous considère comme de véritables acteurs capables de prendre les destinées de nos communes en main », clame le président dudit mouvement, Toumany Camara, accompagné de Cheikh Ndiaye, Abdou Kogna Diop, des femmes du mouvement, notamment.

D’ailleurs, fait comprendre le chargé de communication, « nous n’allons pas soutenir les listes où les handicapés n’occupent pas les 10 premières positions mais, nous allons en même temps et sans délai, occuper le terrain et inscrire les primo votants pour une participation massive des personnes handicapées, comme cela n’a jamais été le cas ».

Il poursuit : « Il y a une grande majorité de personnes handicapées qui ont désormais l’âge de voter et qui ne sont pas encore inscrites sur les listes électorales. D’où le travail de sensibilisation du mouvement et ceux de Benno Bokk Yakaar pour capitaliser ce fort potentiel d’électeurs ».

Décidés à en engranger le maximum, ces personnes vivant avec un handicap du parti au pouvoir et de la coalition Bby comptent jouer dans un autre volet de sensibilisation. Il s’agit d’informer ceux qui ne votent pas parce que leur lieu de vote est éloigné de leur lieu de résidence.

« Ils doivent savoir qu’il y a des modifications à apporter sur les listes afin de changer son lieu de vote et pouvoir exercer son devoir civique », font-ils savoir dans les recommandations issues de leur rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *