add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Face au  « comportement peu orthodoxe »  du mandataire de  YAW à Matam » Le préfet interpellé

Face au « comportement peu orthodoxe » du mandataire de YAW à Matam » Le préfet interpellé

La coalition Yewwi Askan wi n’en revient pas après la décision de son coordonnateur à Matam, Djibril Ngom, de rejoindre la mouvance présidentielle. Le désormais ex-responsable départemental du Pastef a officialisé son ralliement ce mercredi au cours d’une conférence de presse.

Une situation qui n’est pas sans conséquence pour la grande coalition de l’opposition dont les listes, aussi bien dans le département que les communes de Matam, risquent la forclusion à quelques heures de la clôture des dépôts des listes. Et pour causes, avant de rallier le pouvoir, Djibril Ngom aurait, d’après Yewwi Askan wi, posé des actes de sabotage.

D’ailleurs indique la coalition Yewwi Askan wi /Matam dans un communiqué dans ce sens, « Pastef-Matam a rendu publics les documents que le coordonnateur de Yaw (Djibril Ngom) a falsifié pour rendre impossible le dépôt des dossiers de déclaration de candidature des candidats investis par la grande coalition Yewwi Askan Wi dans le département de Matam ».

Le préfet s’oppose au remplacement des mandataires

Pour éviter le scénario catastrophe à Matam, le coordonnateur national de Yaw, Dethié Fall a introduit une requête pour changer les mandataires dans la ville du nord. Mais celle-ci se heurte au refus du préfet, indique Dethié Fall dans un communiqué.

« La Coalition Yewwi Askan Wi constate avec regret le refus du Préfet de Matam de procéder au remplacement des mandataires de ladite coalition initialement déposés par Djibril Ngom », renseigne Fall. En effet, poursuit-il, « informés depuis quelques jours du rapprochement de ce dernier avec des

responsables de L’APR, ce qu’il a officialisé aujourd’hui par une conférence de presse, nous avions pris toutes les dispositions pour le dépät dans les délais de la liste des nouveaux mandataires de la coalition ».

Ces derniers se sont présentés dans les préfectures et sous-préfectures du

département avec leurs lettres d’accréditation, « mais les autorités administratives n’ont pas voulu les recevoir malgré le mail que le mandataire national, M Dethie Fall, a envoyé au préfet

hier à 19h42 mn pour confirmer les remplacements ».

« Toutes les voies de recours seront utilisées »

Face à de menaces réelles de forclusion dans le département et les communes de Matam après ce coup de théâtre de dernière minute, la coalition Yewwi Askan wi n’entend pas rester les bras croisés. En effet, elle entend utiliser toutes les « voies de recours ».

« Nous prenons à témoin l’opinion nationale et internationale de ce comportement peu orthodoxe du Préfet de Matam qui risque de rendre forcloses nos listes dans plusieurs communes de ce département. De même, nous informons que toutes les voies de recours seront utilisées pour le rétablissement de Yewvi Askan Wi dans ses droits dans le département de Matam », martèle Dethié Fall.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *