add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Former des infirmiers, ajuster le plateau médical

Former des infirmiers, ajuster le plateau médical

La formation des infirmiers est dédiée normalement au ministère. Le problème du Sénégal est que la formation est malade partout. Il n’y a pas que les infirmiers. Il faut des formations de base solide. « Ce qui crée le chômage est qu’on donne aux gens des diplômes alors qu’ils ne sont pas aptes. Et l’entreprise ne peut pas prendre des gens inaptes. Donc il y a une inadéquation entre l’entreprise et la formation.

Je pense que le ministère de l’Enseignement Supérieur, les ministères concernés doivent s’assoir, faire un état général de la formation et donner des objectifs » conseille docteur  Thiam. Il y a même des infirmiers qui sont là mais qui n’ont jamais vu le matériel que nous utilisons en tant que médecins. Ce n’est pas possible. Et ces infirmiers font partie de nos équipes précise-t-il. Il recommande que l’hôpital soit accessible déjà.

« Il faut ensuite informer et éduquer les populations. Beaucoup de gens s’ignorent. Ils n’ont jamais vu de cardiologie. Si vos parents sont hypertendus, diabétiques, à partir de 30 ans, il faut vous regarder. Parce que ça peut arriver, c’est héréditaire. Vous n’y pouvez rien. Il y a des gens qui sont champions du monde et qui sont hypertendus. Cela n’a rien à voir ». En termes de nouvelles technologies, il y a beaucoup d’innovations en médecine. On est de plus en plus à la limite robotique. « On met des stents, prothèses… Avant, on ne pouvait qu’opérer face à certaines maladies. Maintenant, avec la technologie, on arrive à ne plus opérer, en faisant des traitements endo-vasculaires (à l’intérieur du vaisseau) et qui donnent les mêmes résultats.

Par exemple, avant, si on vous fait un pompage aorto coronarien, on ouvre votre thorax complètement. Vous êtes hospitalisé pendant une semaine, malade pendant un mois s’il donne de bons résultats. Mais maintenant, avec du ressort, en 24 heures on fait la même intervention et vous rentrez chez vous » conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *