add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Insultes racistes envers les Bleus, l’UEFA enquête

Insultes racistes envers les Bleus, l’UEFA enquête

L’atmosphère était étouffante samedi après-midi dans la Puskas Arena de Budapest. Et pas seulement parce qu’il y faisait 35 degrés à l’ombre. Les Bleus, tenus en échec par les Hongrois dans cette enceinte (1-1), ont pu souligner à quel point ils avaient souffert de la chaleur, après coup, évoquant du reste une ambiance assourdissante. Notre envoyé spécial, qui avait pris place en tribunes parmi les Irrésistibles Français – association officielle des supporters de l’équipe de France – partage ce constat. Ce qui n’est peut-être pas un mal…

Car l’atmosphère n’était pas bon enfant dans toutes les travées si l’on en croit nombre de photographes accrédités présents au bord du terrain. Des cris de singe, ainsi, auraient accompagné les prises de balle de Paul Pogba ou N’Golo Kanté. Ainsi que des insultes racistes ciblant particulièrement Kylian Mbappé et Karim Benzema, rapporte un journaliste allemand cité ce dimanche par la Cadena COPE. La radio espagnole précisant que l’UEFA, confrontée à ces signalements, se serait saisie du dossier. Déjà contre le Portugal…

Pour rappel, le premier match de la sélection hongroise ici à Budapest – face au Portugal (victoire 3-0 de la Selecçao) avait donné lieu à des insultes homophobes proférées à l’encontre de Cristiano Ronaldo. Dans le viseur de l’UEFA, les ultras magyars qui samedi encore étaient facilement identifiables, vêtus de noir pour la plupart avec parfois les armoiries hongroises collées à la poitrine. Ces armoiries typiques du Royaume de Hongrie et qui en 1944-1945 figuraient sur le drapeau du régime fasciste hongrois. Un symbole fort pour les nationalistes qui samedi, dans la Puskas Arena, s’en sont donné à cœur-joie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *