add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
KORITE 2021: Vers une pénurie de Poulet

KORITE 2021: Vers une pénurie de Poulet

Il y’aura un léger manque de poulet pendant la Korité. L’interprofession avicole du Sénégal (IPAS) en a fait l’annonce. La structure souligne une difficulté dans la filière liée à la pandémie. Le monde a connu une crise sanitaire ces deux dernières années.  La pandémie a aussi impacté le secteur avicole et on achemine directement vers une fête de Korité sans poulets.  La volaille tant prisée pendant cette fête musulmane est en manque.  Cela remonte à toute l’année 2021.  Durant ces derniers mois, le poulet n’a jamais été en grande abondance. « Pour cette période de ramadan-Korité, l’approvisionnement convenable du marché́ en poulets a pu être assuré durant le mois béni de ramadan grâce aux efforts soutenus des acteurs. Il en sera ainsi pour la Korité, même si une légère tension sur l’offre de poulets sur le marché pourra être notée » Du moins selon le communiqué de l’interprofession avicole du Sénégal (IPAS) à travers un communiqué transmis à notre rédaction. Avant de renouveler son engagement à assurer aux sénégalais des produits avicoles de qualité. En effet, l’avènement de la pandémie COVID-19 en 2020, a fortement perturbé et fragilisé l’aviculture sénégalaise.  La filière est depuis plus d’une décennie marquée par un développement soutenu. Elle doit cette allure aux mesures d’interdiction des importations de produits avicoles et matériels avicoles usagés en vigueur depuis 2005. Grâce aux investissements consentis par les acteurs de l’ordre de plusieurs centaines de milliards FCFA, l’autosuffisance du Sénégal en poulets et œufs de consommation est devenue une réalité.

L’entité souligne que l’année 2021 marqué par la pandémie de la Covid-19 a considérablement perturbé tous les segments de la chaîne de valeurs avicole au Sénégal et a profondément dévasté le segment de la production dont ses effets continuent à se faire sentir sur le marché des poulets et des œufs de consommation. Les effets de la COVID – 19 perdurent en 2021, dans des proportions certes moindres, avec entres autres conséquences, la fermeture de couvoirs et une baisse sensible de la disponibilité en poussins et des activités de plusieurs exploitations. Au regard des enjeux actuels de relance de notre économie et de création d’emplois pour les jeunes, l’IPAS en partenariat avec les autorités du pays Ministères en charge de l’Élevage et du Commerce ont travaillé sur un plan de relance de la filière avicole sénégalaise (PRAVIS) dont la mise en œuvre apportera des réponses structurelles pour une aviculture résiliente et compétitive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *