add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
La Cédéao suspend la Guinée après le putsch

La Cédéao suspend la Guinée après le putsch

Les dirigeants des Etats membres de la Cédéao ont décidé mercredi de suspendre la Guinée des organes de décision de l’organisation et de dépêcher dès jeudi une mission dans le pays.

La Communauté des états d’Afrique de l’ouest suspend l’adhésion de la Guinée à son organisation.

Cette sanction intervient à la suite du coup d’état militaire qui a chassé le président guinéen Alpha Condé du pouvoir ce dimanche.

Mercredi, lors d’un sommet virtuel entre les 15 dirigeants des Etats membres, la Cédéao a exigé le retour à l’ordre constitutionnel ainsi que la libération immédiate d’Alpha Condé.

L’instance enverra également une mission de haut niveau en Guinée dès jeudi afin de réexaminer la situation.

Aucune sanction économique n’a pour le moment été annoncées contrairement à celles mises en place à l’encontre du Mali au lendemain du coup d’état d’août 2020.

Rappelons que la Guinée ne fait pas partie de l’union monétaire de la Cédéao. L’influence de la communauté des états d’Afrique de l’ouest sur le pays en termes de sanctions économiques risque donc d’être fortement limitée.

Le leader du coup d’Etat, Mamady Doumbouya, ancien légionnaire français, s’est engagé à mettre en place un gouvernement de transition unifié, mais n’a pas dit quand ni comment cela sera fait ;

« Il est important pour nous, les militaires, de prendre nos responsabilités vis-à-vis du peuple de Guinée qui attend beaucoup, beaucoup de nous. Et tout ce que nous allons entreprendre dans les jours et les années à venir, ce sera pour l’intérêt suprême de la nation. » a déclaré Mamady Doumbouya.

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *