add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
La problématique de la maternité et le travail des femmes

La problématique de la maternité et le travail des femmes

Le Réseau National des femmes travailleuses du Sénégal (RENAFES), en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert (FES),  a procédé  à l’évaluation de l’impact des ses activités sur les femmes syndicalistes. Ceci 5 ans après la mise en place dudit Réseau. L’idée  étant de renforcer les capacités des femmes. Ceci va permettre une transformation individuelle et collective des travailleuses. Mais il faut aussi noter que le réseau compte dans des courts délais enclencher sa dynamique de régionalisation et use de sa posture de veille et d’alerte pour l’application de la convention sur la protection de la maternité (C183 de l’OIT). Il faut noter que cette convention a été ratifiée en 2015 pour l’implication de la femme. Il s’agit de leurs permettre de travailler même durant les 18 semaines du congé de maternité. «  C’est une condition impérative pour atteindre l’objectif du thème, le leadership féminin pour un futur égalitaire dans le monde de la covid-19 » a affirmé Fatoumata Bintou Yafa présidente nationale le RENAFES. Revenant sur le contexte de la pandémie Mme Yafa explique que, les femmes ont rencontré plusieurs difficultés durant la période de la pandémie de covid-19 (2020-202, elles ont plusieurs fois été interpelées par des femmes qui ont subi des violences dans leurs entreprises et aussi qui ont perdu leur travail. Dans cette lancée le RENAFES s’implique plus dans le plaidoyer pour la défense et la conquête des droits des femmes travailleuses par  la ratification ou l’application des conventions de l’OIT.

La directrice a saisi l’occasion pour  cette entité  de se prononcer sur  l’affaire Adji Sarr Ousmane Sonko, une actualité qui implique le travail de la femme. En effet, la présidente de RENAFES affirme qu’en tant que féministes les femmes de  la structure ne peuvent que soutenir Adji Sarr. « Elle est une femme travailleuse donc le RENAFES doit s’investir et réfléchir sur les stratégies quelle doit dégager et donner des propositions dans le milieu où elle  évolue. Nous soutenons toute femme  qui affirme  avoir besoin de justice. Tout ce que nous souhaitons  dans ce cas précis, c’est la manifestation de la vérité » a expliqué Fatoumata Bintou Yafa présidente nationale le RENAFES. Le RENAFES est une association qui compte plus de trois milles (+3000) travailleurs issues de tous les secteurs d’activités (des associations sociales, des organisations syndicales, visant un exercice accru des droits de la femme et le progrès de l’égalité des sexes en milieu de travail. Le RENAFES compte s’installer dans toutes les régions du Sénégal tels sont leurs perspectives pour l’année 2021/2022 et comptes élargir leurs bureaux. Elle privilégie les jeunes et s’autonomisé pour se rapprocher du pouvoir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.