0 1 minute 2 ans

Suite à la révolte massive des guinéens devant l’ambassade de leur pays au Sénégal, le préfet de Dakar, rappelant l’interdiction des rassemblements spontanés ( surtout en cette période de pandémie COVID) a brandi des menaces de sanctions envers ces auteurs.

Alioune Badara Samba a souligné que les manifestations sur la voie publique sont régies par des règles, notamment une déclaration préalable aux autorités administratives.

« Les organisateurs et participants à ces manifestations tenues devant l’ambassade de la Guinée à Dakar s’exposent à de lourdes sanctions, nonobstant la possibilité d’être reconduits à la frontière pour les étrangers » avertit le Préfet.

En conclusion la note indique que toutes les dispositions sont prises pour garantir l’ordre public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *