0 2 minutes 2 ans

 Le  Chef de  l’Etat en  avait  donné  l’instruction,  depuis  le  ministère  de  la  santé  et  de  l’action  sociale  réfléchi  à  la  stratégie à  adopter  pour   rouvrir les  Centres  de traitement épidémiologique.  La plupart a été fermée  pendant  l’accalmie. 

« Tous les centres de traitement épidémiologiques du Sénégal sont opérationnels. Il n’y a aucune région aujourd’hui qui n’est pas opérationnelle. Meme à  Ndioum, à Kaffrine ce sont des CTE (comité technique d’établissement) qui sont là. Il n’y pas de malades, mais ils sont opérationnels » a-t-il souligné. A en croire Dr Ousmane Guèye directeur du SNEIPS, la disponibilité des lits, surtout dans les services de réanimation, est garantie. Mieux, les cas asymptomatiques sont suivis chez eux. « Nous prenons en charge les cas symptomatiques comme asymptomatiques. Maintenant, les cas asymptomatiques sont suivis à domicile. Cela, pour permettre à tout moment d’avoir une disponibilité au niveau des structures hospitalières et au niveau des structures de soins », a expliqué Dr Ousmane Guéye. De son coté, Pr Seydi patron de la prise en charge déplore la lenteur de l’ouverture des dits centres. Pour Seydi « le nombre de malades qui ont besoin d’oxygène augmente plus rapidement que les lits ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *