add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Liban: une conférence d’aide humanitaire présidée par Paris pour tenter de sauver l’économie

Liban: une conférence d’aide humanitaire présidée par Paris pour tenter de sauver l’économie

Une conférence d’aide humanitaire pour le Liban est organisée ce mercredi 2 décembre en fin de journée. Une visioconférence pour cause de Covid-19. C’est une initiative de la France en lien avec les Nations unies. Il s’agit de mobiliser des fonds pour un pays qui traverse une crise économique sans précédent.

En août dernier, juste après la gigantesque explosion du port de Beyrouth, une première conférence de ce type avait permis de débloquer 250 millions d’euros d’aide d’urgence.

Ce mercredi à Paris, des pays donateurs, des organisations internationales et des ONG seront de nouveau au rendez-vous, alors que le Liban continue de s’enfoncer dans la crise.

Hyperinflation, dévaluation, dette, chômage, population qui sombre dans la pauvreté… Dans son tout dernier rapport la Banque mondiale égrène les chiffres du naufrage et parle d’une « dépression ardue et prolongée » ayant pour cause « l’absence délibérée d’une action politique efficace de la part des autorités ».

La classe dirigeante est clairement montrée du doigt, alors que depuis des mois, le Liban est à la recherche d’un gouvernement avec le risque de voir les mêmes forces politiques produire les mêmes résultats.

Or il n’y aura pas de plan de sauvetage économique du Liban sans réformes profondes, ont prévenu les partenaires internationaux du pays du Cèdre. Et celui-ci aujourd’hui a besoin de beaucoup plus qu’une aide humanitaire d’urgence.

♦ Reportage : La diaspora libanaise se mobilise

La situation alarmante a mobilisé la diaspora libanaise, fortement implantée à l’étranger, notamment en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire qui compte la plus importante communauté d’Afrique de l’ouest avec 80 000 Libanais. Reportage de notre correspondant à Abidjan, Sidy Yansané.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *