add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
“Melania décompte les minutes avant de demander le divorce”, affirme une ancienne assistante de Trump

“Melania décompte les minutes avant de demander le divorce”, affirme une ancienne assistante de Trump

Selon une ancienne employée du président américain Donald Trump, la première dame Melania avait hâte de quitter la Maison Blanche pour une bonne raison. “Elle décompte chaque minute avant que son mari ne soit plus président afin de pouvoir demander le divorce”, a déclaré Omarosa Manigault Newman dans le Daily Mail.
 
Entre janvier 2017 et janvier 2018, Omarosa Manigault Newman était l’assistante de Donald Trump et la directrice de la communication du Bureau des relations publiques. En août 2018, elle a publié un livre controversé sur son séjour à la Maison Blanche – Unhinged – que l’administration Trump a qualifié de “mensonger”. Juste avant la publication, elle a également révélé qu’elle avait secrètement enregistré des conversations confidentielles entre le président et son chef de cabinet. 
 
Si elle ne peut pas affirmer qu’elle sait exactement ce que Melania ressent en ce moment, Omarosa Manigault Newman a tout de même donné son avis dans le Daily Mail. Selon elle, Melania voudra divorcer dès que son mari ne sera plus président et le plus tôt sera le mieux. “Si elle l’humiliait et le quittait alors qu’il est encore président, il trouverait certainement un moyen de se venger”, raconte-t-elle. 
 
Spéculations
 
La relation entre Donald et Melania Trump fait l’objet de spéculations depuis le début de sa présidence. Selon la journaliste de CCN Kate Bennett – qui a écrit le livre Free Melania – le couple dormirait dans des chambres séparées. Donald dans la chambre principale au premier étage et Melania dans une chambre au troisième étage, où logeait la mère de Michelle Obama à l’époque. Les quelques vidéos dans lesquelles on peut voir Melania repousser la main de son mari n’ont fait qu’attiser ces rumeurs. 
 
Selon l’une des anciennes meilleures amies de Melania – Stephanie Winston Wolkoff – Melania serait restée à New York pendant plusieurs mois au début de la présidence de Trump pour renégocier son contrat de mariage. Elle voulait notamment que leur fils Barron reçoive la même part de la fortune familiale que ses demi-frères et demi-sœurs. Tout semble indiquer qu’elle a obtenu ce qu’elle demandait, à condition qu’elle reste mariée avec lui. 
 
Contrat de mariage
 
Les deux précédentes épouses de Trump auraient également négocié un contrat de mariage. Dans le cas d’Ivana, il y en aurait eu plusieurs, à mesure que leur richesse augmentait. Elle a finalement reçu 21 millions d’euros, leur manoir à Greenwich et 550.000 euros par an pour élever leurs trois enfants.
 
La seconde épouse de Donald Trump, Marla Maples, n’a reçu “que” 850 000 euros. Ils ont divorcé juste avant leur quatrième anniversaire de mariage. 
 
Melania est mariée à Donald Trump depuis aussi longtemps que sa première femme Ivana. Dans son livre Melania and Me, Winston Wolkoff décrit la première dame comme “imperturbablement calme”. Selon elle, elle attache une extrême importance à sa vie privée. Bien qu’elle estime que Melania aime son mari d’une certaine manière, elle pense tout de même que c’est une “manipulatrice”.
 
La vie après la Maison Blanche
 
Quelle sera sa vie après la Maison Blanche? Elle pourrait suivre sa propre voie, en fonction de ce qui est prévu dans son contrat de mariage. Il est possible que Trump s’installe dans sa maison de campagne à Mar-a-Lago, en Floride. De son côté, Melania pourrait retourner vivre dans la Trump Tower à New York. 
 
Elle pourrait y reprendre la vie qu’elle avait avant la présidence de son mari. L’écrivain Kate Imbach a un jour affirmé qu’elle était “volontairement emprisonnée dans un conte de fées”. Elle a analysé de près 500 photos que Melania a publiées sur les médias sociaux entre juin 2012 et juin 2015. Presque toutes ont été prises derrière une vitre: de voiture, de sa maison, d’avion… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *