add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Production et alimentation en eau potable : Kédougou étrenne ses nouvels ouvrages hydrauliques

Production et alimentation en eau potable : Kédougou étrenne ses nouvels ouvrages hydrauliques

(Kédougou, envoyés spéciaux) – Les pénuries d’eau potable provoquées par la baisse de la nappe, surtout en saison sèche, ne sont plus qu’un vieux souvenir dans la ville de Kédougou. Ici, les populations disposent désormais de nouvels ouvrages hydrauliques. Lesquels ont été inaugurés par le président de la République, Macky Sall, qui était en tournée économique dans la région. La cérémonie officielle d’inauguration s’est tenue, ce lundi 31 mai 2021, dans l’après-midi, en présence du Directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), Charles Fall, ainsi que des autorités administratives et territoriales, des associations de consommateurs, entre autres.

Un investissement de plus de 8 milliards

Il s’agit ici, d’un nouveau système de production d’eau potable qui marque une nouvelle ère dans la localité. Il a été financé entièrement par l’Etat du Sénégal à hauteur de 8 milliards 400 millions de francs Cfa et réalisé par le ministère de l’Eau et de l’Assainissement, à travers son bras technique, la Sones.

En effet, la station de traitement a une capacité de production estimée à 2 000 mètres cube (m3) d’eau par jour. Donc, ce nouveau système de production d’eau va désormais permettre aux populations d’avoir accès au liquide précieux en « qualité et en quantité suffisante ». Ce, grâce au système de transfert de l’eau du fleuve Gambie à partir d’Itato qui est fonctionnel depuis le 18 mars dernier après l’achèvement des travaux par la Sones.

Il faut rappeler que le phénomène de la baisse des nappes, consécutive à la baisse du niveau du fleuve Gambie en saison sèche, réduit la production d’eau destinée à la consommation humaine.

Ce nouveau système de production d’eau à Kédougou est innovant. Ici, l’eau est prise à Itato, localité située à plus d’une dizaine de kilomètres de Kédougou. Cette eau brute est transportée dans une conduite avant d’être potabilisée par la station de traitement aux équipements modernes. Sur le site, la Sones a également aménagé un bassin d’eau brute de 50 000 m3 pour une autonomie d’un mois pour la station.

La capacité de stockage de la ville est passée de 350 à 1450 m3

En plus de la station, la Sones a également réalisé un château d’eau de 500 m3 et un réservoir au sol de 600 m3, portant la capacité globale de stockage de la ville à 1450 m3 contre 350 m3 avant. Afin de favoriser le bénéfice le plus large de ces volumes mobilisés, un programme d’extension de réseau sur 10 kilomètres est en cours. Des branchements entièrement subventionnés par l’Etat ont été aussi exécutés au profit des couches vulnérables. Une ligne électrique sur 15 kilomètres a été posée ainsi que la réalisation d’une piste de désenclavement sur 8,5 kilomètres pour les villages riverains de la conduite de transfert d’eau.

« Une solution révolutionnaire et ambitieuse »

Le Chef de l’Etat, après avoir procédé à la coupure du ruban et dévoilé la plaque d’inauguration, a eu droit à une visite guidée et une présentation détaillée de l’ensemble de ces ouvrages hydrauliques.

Selon Macky Sall, ce nouveau système de production d’eau potable est une « solution révolutionnaire et ambitieuse » que l’Etat a apportée face à « une demande sociale très forte ». Il signale que le projet a coûté à plus de 11 milliards de francs Cfa.

Le Président Sall a, par ailleurs, tenu à féliciter et remercier le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, pour avoir « mis en œuvre ses directives », à savoir : mettre un terme à la pénurie d’eau ici à Kédougou. « Merci au ministre de l’Eau et de l’Assainissement ainsi qu’à toutes les équipes engagées : la Sones et la Sen’eau », a-t-il lancé.

« Fierté pour avoir accompli la mission »

Le Directeur général de la Sones, pour sa part, s’est réjoui d’avoir accompli avec « fierté la mission qu’il a tenté ». Charles Fall dit que c’est « un honneur pour lui d’avoir été instruit par le président de la République en 2018 pour lui trouver une solution viable à la problématique récurrente de l’alimentation en eau de Kédougou ».

Le président de la République a « respecté l’équité territoriale »

Les populations et les associations de consommateurs ont toutes salué et magnifié l’impact social de ces ouvrages hydrauliques car, l’eau potable sera désormais disponible en quantité et en qualité.

Venu assister à la cérémonie d’inauguration, Momath Cissé, représentant des associations de consommateurs, a exprimé sa fierté. Parce que, pour lui, le président de la République a respecté « l’équité territoriale ».

Le consumériste a profité de l’occasion pour féliciter le ministre de l’Eau et de l’Assainissement et la Sones pour avoir associé les associations de consommateurs à tous les projets hydrauliques de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *