add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Remaniement ministériel : Un gouvernement de troisième mandat, selon le Pds

Remaniement ministériel : Un gouvernement de troisième mandat, selon le Pds

Le Parti démocratique sénégalais réagissant tardivement à la formation d’un nouveau gouvernement a donné son appréciation du remaniement ministériel. Abdoulaye et Cie estiment que cette composition de Macky Sall a pour mission d’aller à la conquête du troisième mandat.

« Constituée spécialement en vue d’imposer aux Sénégalais un éventuel troisième mandat, cette équipe de circonstance se résume en réalité à des marchandages politiciens et n’est assurément pas à la hauteur des immenses défis auxquels notre pays est confronté », regrette le Pds. Les Libéraux pensent que ce gouvernement n’est rien d’autres que le fruit de négociations secrètes pour des intérêts personnels au détriment des préoccupations de la masse. Ils ajoutent également qu’Idrissa Seck, en avouant discuter avec Macky Sall depuis des mois, confirme les soupçons selon lesquels le dialogue national n’était qu’une « vaste tromperie destinée à détourner l’attention des Sénégalais ».

Abdoulaye Wade et ses frères ne voient dans ce gouvernement aucune forme de rupture sur la gouvernance de Macky Sall. Ainsi, ils rappellent au chef de l’Etat que les priorités sont ailleurs, à savoir : « le respect des engagements du Président vis-à-vis du peuple sénégalais quant à une justice indépendante et équitable pour tous, le respect des droits et libertés de tous les Sénégalais sans exception ».

C’est aussi la lutte contre la mal gouvernance, la prise en charge de l’émigration clandestines et des préoccupations économiques et sociales, la transparence du processus électoral…

Partant de tout cela, le Pds invite les Sénégalais à la constitution d’un « large front commun pour faire face aux dérives incessantes et intolérables du régime et pour que le fichier électoral, le code électoral et ses textes subséquents garantissent le plein exercice de la démocratie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *