add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Salaires au Sénégal: le grand paradoxe… (1erT)

Salaires au Sénégal: le grand paradoxe… (1erT)

Au Sénégal, la plus grosse partie de la masse salariale des entreprises part dans la poche des cadres. Les ouvriers et autres employés subalternes, se partagent une partie bien moins importante des ressources. C’est ce que renseigne, en tout cas, une étude de l’agence nationale de la démographie et de la statistique (Ansd)

Le rapport renseigne que la répartition de la masse salariale des employés permanents au premier trimestre 2021, fait ressortir des disparités dans la distribution. En effet, plus de 60% de la rémunération est versée à moins de 42% des effectifs permanents.

Le document indique que les cadres supérieurs qui représentent 6,9% des effectifs permanents ont perçu 26,2%  de la masse salariale de cette catégorie d’agent.

Au même moment, les ouvriers, qui représentent près de la moitié des effectifs permanents (49%) ont reçu 20,3% de la masse salariale. C’est à dire bien moins que ce qu’ont perçu les cadres.

Les techniciens et agents de maitrise ont, quant à eux,  reçu 37,3% de la masse salariale tandis que les techniciens supérieurs ont perçu 16,1% de la  rémunération des permanents au premier trimestre 2021.

Parallèlement  à  la  distribution  des  effectifs,  une  bonne  partie  des  salaires  versés  au  premier  trimestre 2021 par le secteur moderne est destinée aux permanents (91%).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *