0 3 minutes 4 semaines

150 familles de Yeumbeul impactées par les dernières inondations ont reçu hier des kits alimentaires de l’ong Direct Aid Society en vue de les soulager.
Le sous-préfet de l’Arrondissement de Yeumbeul et les bénéficiaires apprécient à juste titre ce geste qui vient à point nommé.

De nombreux efforts allant dans le sens de soutenir les populations de la banlieue dakaroise, victimes des dernières inodations ont été faits de part et d’autres par par le gouvernement et des bonnes volontés.
C’est dans cette dynamique que l’ong Direct Aid est revenue pour la deuxième fois dans la banlieue dakaroise, remettre des kits alimentaires composés de lait, de sucre, d’huile et de riz à 150 familles de Yeumbeul, impactées par les inondations.

« Nous sommes ici à Yeumbeul dans le cadre d’un programme d’assistance qui a consisté à apporter notre soutien aux victimes des dernières inodations dans la zone de Yeumbeul. Il s’agit en réalité de 806 kits alimentaires distribués aux sinistrés de Guédiawaye, Yeumbeul, Keur Massar et Fass. On s’est dit que depuis les inondations, les gens vivent dans des difficultés et tout le monde sait qu’actuellent les temps sont dûrs, c’est pourquoi il fallait refaire ce geste à nouveau, puis que pendant l’hivernage, nous étions passés apporter notre aide aux populations dans les eaux de pluies », a dit El Hadj Sall, chargé de mission de Direct Aid.

Selon Khadim Guèye, sous-préfet de l’Arrondissement de Yeumbeul qui a salué cette initiative, cette action a consisté à remettre aux populations sinistrées des inondations de Yeumbeul, des kids alimentaires vient à point nommé.

« Qui connait Yeumbeul, sait que c’est une zone très trés impactée par les inodations, donc raison pour laquelle, l’ong Direct Aid, sous la clairvoyance de ses dirigeants a bien voulu me remettre ses kits alimentaires pour que je puisse les donner aux populations sinistrées, c’est une action que nous saluons et qui a surtout été bien appréciée par les bénéficiaires eux-mêmes », a indiqué le représentant de l’Etat.

Aly Saleh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *