add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Tchad: mise en place du comité chargé de désigner les membres du Conseil national de transition

Tchad: mise en place du comité chargé de désigner les membres du Conseil national de transition

Ancienne opposition et majorité des principaux partis politiques font équipe au sein du comité chargé de désigner les futurs membres du Conseil national de transition (CNT). Le comité a été nommé par décret le 13 juin 2021. Le CNT fera office de Parlement pendant les 16 mois restants de la transition. Les membres auront notamment la charge de rédiger la nouvelle Constitution. La présidence de ce comité revient au général Djimadoum Tiraina. Fidèle parmi les fidèles d’Idriss Déby Itno, il est également le vice-président du Conseil militaire de transition. À ses côtés, deux vice-présidents : l’opposant, Mahamat Allahou Tahir, président du Rassemblement pour la démocratie et le progrès ; et Jean-Bernard Padaré, membre du bureau exécutif du MPS. Six personnalités font également partie de ce comité. Parmi elle, des anciens caciques du MPS, comme Djimtebaye Lapia mais aussi des opposants comme Célestin Topona, numéro deux de l’UNDR, le parti de Saleh Kebzabo. La mise sur pied de ce comité marque une nouvelle étape dans la transition. Il aura la charge de désigner les 93 membres du Conseil national de la transition. Tous devront avoir au minimum 25 ans selon un décret signé fin mai et venir de tout horizon. Partis politiques, société civile, militaires ou encore syndicats. Un large choix qui fait office de garantie pour une transition apaisée et crédible selon une source diplomatique.
Ancienne opposition et majorité des principaux partis politiques font équipe au sein du comité chargé de désigner les futurs membres du Conseil national de transition (CNT). Le comité a été nommé par décret le 13 juin 2021. Le CNT fera office de Parlement pendant les 16 mois restants de la transition. Les membres auront notamment la charge de rédiger la nouvelle Constitution. La présidence de ce comité revient au général Djimadoum Tiraina. Fidèle parmi les fidèles d’Idriss Déby Itno, il est également le vice-président du Conseil militaire de transition. À ses côtés, deux vice-présidents : l’opposant, Mahamat Allahou Tahir, président du Rassemblement pour la démocratie et le progrès ; et Jean-Bernard Padaré, membre du bureau exécutif du MPS. Six personnalités font également partie de ce comité. Parmi elle, des anciens caciques du MPS, comme Djimtebaye Lapia mais aussi des opposants comme Célestin Topona, numéro deux de l’UNDR, le parti de Saleh Kebzabo. La mise sur pied de ce comité marque une nouvelle étape dans la transition. Il aura la charge de désigner les 93 membres du Conseil national de la transition. Tous devront avoir au minimum 25 ans selon un décret signé fin mai et venir de tout horizon. Partis politiques, société civile, militaires ou encore syndicats. Un large choix qui fait office de garantie pour une transition apaisée et crédible selon une source diplomatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *