add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
UN PEUPLE, DEUX DEUILS : le désamour entre Macky et  le peuple

UN PEUPLE, DEUX DEUILS : le désamour entre Macky et le peuple

Le deuil national décrété par Macky Sall est une anticipation à celui programmé par les jeunes à  travers le Hashtag #FreeSénégal. Pour ces derniers le Chef de l’Etat essaie de se rattraper

Même le deuil national divise les sénégalais. Le Président Sall  a décrété une journée de deuil national le jeudi 11 mars 2021. L’annonce a été faite ce mercredi 10 mars 2021 en Conseil des ministres. Auparavant avec le hashtag  #FreeSenegal des  jeunes très  présents  sur  la toile avait déjà retenu  ce vendredi  pour ‘’prier  pour  ces martyrs  qui  sont  tombés au front pendant  les  manifestations que  notre  pays a connu  depuis  le  03 mars ». D’ailleurs  ce n’est pas  la  première fois que  ces  derniers organisent  un deuil national.  En  effet avec la mort des 480 sénégalais au large des côtes sénégalaises lors du fameux « mbeuk mi », la jeunesse a  ‘’décrété’’ sa  journée de deuil  national sans attendre  l’Etat. Les autorités avaient tout simplement snobé  ces nombreux décès notés avec les ‘’barques de la mort’’. « Cette fois-là, l’Etat ne s’était même pas donné cette peine » lit-on  la toile. La jeunesse, derrière #FreeSénégal fera de « ce vendredi 12 mars 2021 un jour de recueillement collectif pour les 13 sénégalais qui ont perdu la vie dans ce combat pour la démocratie. En plus des prières programmées, 13 minutes de silence seront observées sur tous les réseaux sociaux.  Pendant tout  ce temps, aucune publication ne sera faite ».

  Sur la Toile, la décision du Président Macky Sall ‘’d’emboiter le pas au peuple’’ a été diversement commenté.  « L’Etat essaie de se rattraper ou tente d’amadouer le peuple Sénégalais » écrit un internaute. Un autre internaute de signaler que « Sur les réseaux sociaux à travers le virtuel ou sur le terrain en passant les médias classiques citoyens sénégalais clament leur désolidarisation à la décision du chef de l’Etat. C’est tardif, c’est inutile !! Le peuple a toujours été débouté, non écouté… ». Hélas, aujourd’hui le désamour entre le Président et son peuple est là et devient pérenne précise-t-on en outre. Pour ces internautes triés au volet, « se rattraper devient trop tard dès l’instant que les revendications du peuple sont restées sans réponses ». Il s’agit entre autres de l’arrestations des nervis,  d’une enquête indépendante sur les meurtres de manifestants, de la libération des détenus politiques etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *