add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Une baisse notoire de l’investissement mondial dans la lutte contre la tuberculose

Une baisse notoire de l’investissement mondial dans la lutte contre la tuberculose

Le financement dans les pays à revenu faible et intermédiaire (CRMI) qui représentent 98 % des cas de tuberculose signalés reste un défi. Sur le financement total disponible en 2020, 81% provenaient de sources nationales, les pays BRICS (Brésil, Fédération de Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) représentant 65% du financement national total. Du moins selon le communiqué de l’organisation mondiale pour la santé (OMS) qui résume le rapport sur la pathologie.

Le rapport note une baisse des dépenses mondiales consacrées aux services de diagnostic, de traitement et de prévention de la tuberculose, qui sont passées de 5,8 milliards de dollars à 5,3 milliards de dollars, soit moins de la moitié de l’objectif mondial de financement complet de la riposte à la tuberculose de 13 milliards de dollars par an d’ici 2022.

Dans le même temps, bien que la mise au point de nouveaux diagnostics, médicaments et vaccins contre la tuberculose progresse, ce niveau est limité par le niveau global des investissements en R&D, qui s’est élevé à 0,9 milliard de dollars en 2019, est loin de l’objectif mondial de 2 milliards de dollars par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *