add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Union Nationale des Travailleurs de la Justice: Un an déjà…

Union Nationale des Travailleurs de la Justice: Un an déjà…

Union Nationale des Travailleurs de la Justice UNT
DECLARATION DU SECRETARIAT EXECUTIF NATIONAL A
L’OCCASION DU PREMIER ANNIVERSAIRE DE L’UNION NATIONALE DES
TRAVAILLEURS DE LA JUSTICE (UNTJ)

Camarades Unionistes,
En ce jour glorieux du 15 février, depuis un an maintenant, fut portée sur les fonts baptismaux l’Union Nationale des Travailleurs de la Justice. Comme tout début difficile, celui de notre union l’a particulièrement été à cause du contexte sanitaire que le monde a traversé ces douze derniers mois. En effet, la pandémie de COVID19 a mis à genoux le monde entier en modifiant notre façon de vivre et en arrachant à notre affection des êtres qui nous étaient chers. Nos condoléances vont droit à chacun des nôtres ayant perdu un proche dans cet épisode douloureux ou pour toute autre cause qu’il soit un soldat défendant les couleurs de notre nation, un instituteur faisant reculer les barrières de l’ignorance, un médecin combattant l’âpre fatalité, un époux ou une épouse. Nous prions et nous continuerons de prier avec tous pour le repos de leurs âmes. C’est aussi le moment de prier pour nos collègues qui n’ont pu finir l’année avec nous je veux nommer Me Madocky NDIAYE, Me Mamadou DIALLO, Mme
DEME Dieynaba DIEME….
Camarades,
Nous soufflons notre première bougie au moment même où beaucoup de défis nous attendent encore alors que notre union est très jeune. Je salue l’engagement de chaque membre, qualités et rangs confondus, dans l’architecture de notre organisation. Je vous sais infiniment gré de votre profond soutien et si la décence n’avait recommandé de taire vos noms alors je vous citerai nommément et vous serrerai la main à chacun. C’est pourquoi aujourd’hui le SEN prend la plume pour éclairer les interrogations légitimes de tout un chacun. Comme il fut le cas du
Saint-Esprit quand sa mère Marie fût questionnée sur la provenance de son enfant et que ce dernier finissait sa réponse en disant: « Je suis le Serviteur de Dieu…Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant»
Coran/S.19/V.33. Que la même paix soit sur l’Union, Humble Serviteur des Travailleurs de la Justice, jusqu’à ce que sa mission soit accomplie.
Cette mission adossée sur le Progrès est le maitre-mot tenant les fondements de notre syndicat. Nous avons pris la responsabilité tous ensemble d’incarner ce Progrès en endossant la charge de mener à bon port le navire des Travailleurs de la Justice égaré dans la pénombre. Cet
engagement indéfectible n’a jamais varié malgré les contraintes jalonnant notre bref parcours. Nous avons avec le Secrétariat Exécutif National effectué toutes les démarches tendant à l’existence juridique de notre entité. Si un récépissé n’a pu être présenté jusqu’ici, sachez, Camarades Unionistes, que nous frappons à toutes les portes pour son obtention. Il reste à vous révéler que le contexte de COVID19 a été avancé par l’autorité compétente chargée de sa délivrance. Ainsi, notre Union comme tant d’autres associations d’égale dignité sont dans la plus pénible attente. En attendant, nous convergeons à trouver ensemble d’autres moyens de mener
à bien nos activités afin de nous consacrer utilement à notre mission. Il s’agit principalement de dévoiler la plateforme revendicative de l’UNTJ.

Union Nationale des Travailleurs de la Justice UNTJ
Aux autorités judiciaires et au-delà nous demandons humblement d’œuvrer davantage à une nette amélioration des conditions de vie des acteurs de la justice qui de manière stoïque abattent un travail extraordinaire mais souffrent dans le silence et la dignité. Beaucoup de problèmes ayant existé dans le greffe par le passé n’ont pu être résolus jusqu’à aujourd’hui et beaucoup de combats en attente d’être menés ne sont portés par aucune entité représentant l’intérêt des Travailleurs de la Justice. La défense des intérêts matériels et moraux des Travailleurs étant le leitmotiv de tout syndicat, nous nous approprions toute cause utile et juste pour y sacrifier notre temps et notre énergie afin qu’elle soit entendue, reconnue et
respectée par l’autorité. Nous vous invitons à en faire de même en ne ménageant aucun effort à la réussite de l’action syndicale de l’Union.

Chers Unionistes, ,
Hâtons-nous lentement! Donnons-nous et donnez-nous, le temps de traverser cette période trouble en marchant patiemment car il vaut mieux une marche marquée par les lenteurs procédurales du patient qu’un sillage parsemé par les erreurs monumentales du débutant. A l’image de la marche du service public de la Justice dans la phase de mise en état d’une affaire,
examinons cliniquement et dans le détail nos actions avant de les poser. L’UNJT est un cadre démocratique, la censure des idées n’y a pas sa place, ni le manque de communication conduisant à un silence coupable où la rumeur prend le pas sur la vérité. Nous ne devons jamais oublier les flétrissures infligées dans un passé récent à notre corporation et notre devoir de mémoire est de nous en rappeler toutefois que des pensées obscures germent dans nos esprits pour semer la discorde dans nos rangs. Ne soyons pas comme l’esclave qui libéré retourne vers son maître pour remettre ses chaînes comme le disait l’éminent Cheikh Anta DIOP. Ni cet
ancien disciple de Bacchus qui cédant à la bouteille retombe dans l’ivresse. Préférons cette réponse cornélienne au reste en nous résignant quand la cause l’exige à vivre sans bonheur mais jamais en nous résolvant à vivre sans honneur. Et pour citer encore l’auteur, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Chers Unionistes, plus le combat est grand, plus belle sera la victoire. Rappelons-nous ce qu’il nous a coûté d’en arriver à ce stade, ainsi nous nous armerons davantage de courage pour la complexité de notre mission. Nous vous devons beaucoup en si peu de temps d’existence mais n’ayez doute de notre détermination aussi bien je sais plein votre engagement.
Camarades,
En attendant le déroulé de nos activités, je vous réitère mes remerciements et mes encouragements pour la discipline syndicale dont vous avez fait montre et votre sens élevé des responsabilités surtout à l’égard des jeunes collègues. Vous êtes cette masse uniforme qui prouve bien qu’aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années. Je vous transmets mes plus vives salutations et vous exhorte à renouveler votre engagement perpétuel à une cause juste et noble dont le chemin difficile conduira à la réalisation d’une œuvre immense pour les Travailleurs de la Justice. C’est un honneur de lutter avec vous, votre dévoué.
ENSEMBLE PLUS LOIN,
Fait à Dakar, le 15.02.2021/-.
Le Secrétaire Exécutif National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *