add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
USA – Election : voici ce que risque Trump s’il refuse d’accepter sa défaite, selon CNN

USA – Election : voici ce que risque Trump s’il refuse d’accepter sa défaite, selon CNN

Croyez-le ou non, il y a quatre étapes dans les règles de la démocratie américaine qui aideraient à destituer le président Trump de ses fonctions, s’il n’accepte pas pacifiquement la défaite pour céder le pouvoir. Et cela peut être fait pour éviter la crise et de permettre le transfert pacifique du pouvoir au nouveau président élu.

1. La première étape clé est le Collège électoral.

Comme nous le savons tous, les résultats des élections dans les États américains ne sont pas déterminés par le vote des citoyens, mais celui du vote de différents États, et les électeurs du district de Columbia sont responsables de la sélection des partis politiques dans différents États.

Ainsi, pour que la paix règne, les deux parties doivent exiger de l’un des collèges qu’il s’engage à ne pas retenir, retarder ou modifier les résultats de leurs opposants sur la base des revendications ou des protestations des autres parties.

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de data

2. La deuxième étape le sénat.

En janvier 2021, le Congrès nouvellement assis se réunira pour recevoir les votes du Collège électoral et les compter à nouveau. Et après cela, c’est le président du Sénat qui annonce les résultats de l’élection. Contrairement aux électeurs actuels qui, à ce jour, n’ont pas été sélectionnés à ce jour.

3. La troisième étape est celle des gouverneurs d’État.

Sur les 50 gouverneurs des États-Unis, 39 ne seront pas élus. Ces 39 gouverneurs se réunissent pour organiser un transfert pacifique du pouvoir au vainqueur. Ils détiennent également le pouvoir de faire respecter les résultats des élections, quel que soit le gagnant.

4. La dernière étape est celle de la défense nationale.

Enfin, les personnels civils et en uniforme ont leur rôle à jouer dans cette affaire. C’est parce que la santé de l’Amérique dépend de leur impartialité dans le transfert du pouvoir. Mais si Donald Trump refuse de partir, l’armée ne lui sera plus loyale à compter du 20 janvier 2021.

Que pensez-vous de cette situation ? Pensez-vous que Trump ne passera pas la main ou qu’il suit simplement ce que les gens lui disent. Personne n’aimerait voir qu’il est en disgrâce le 20 janvier.

Laissez votre avis dans les commentaires.

Hermann Bouho

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *