add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Violences électorales : Bictogo met les opposants en garde

Violences électorales : Bictogo met les opposants en garde

Le Directeur exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Adama Bictogo, était face à la presse ce dimanche 1er novembre 2020. Se prononçant sur l’actualité sociopolitique, l’ancien ministre de l’Intégration africaine a mis en garde la plateforme des partis et groupements politiques de l’opposition qui ont décidé de ne plus reconnaître Alassane Ouattara comme Président de la République de Côte d’Ivoire. Car pour Adama Bictogo, il s’agit là d’une tentative de déstabilisation.

 « Le RHDP met en garde M. Affi N’Guessan (le porte-parole de l’opposition, ndlr) et consorts contre toute tentative de déstabilisation », a déclaré le directeur exécutif du RHDP.

Par ailleurs, l’ex ministre de l’Intégration africaine a accusé nommément les responsables de l’opposition d’être à l’origine des violences liées à l’élection présidentielle et qui ont occasionnées de nombreux dégâts matériels et humains.

« Nous voulons déplorer les morts nés des agresseurs de l’opposition ayant pour commanditaires les différents responsables de l’opposition qui sont les sieurs Affi N’Guessan, Guikahue, Mabri et consorts », a indexé M. Bictogo.

En ce qui concerne Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire – Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) qui a lancé la désobéissance civile, le directeur exécutif du RHDP n’a pas osé évoquer son nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *