0 2 minutes 7 mois

Le FSD-BJ affirme que la mesure de dissolution du Pastef est un abus d’autorité. « Elle est injuste parce que précipitée et excessive » a écrit Cheikh Bamba Dieye dans un communiqué transmis à Seneweb.

Selon lui, cette décision anticipe sur celle de justice qui va sanctionner l’instruction judiciaire contre le président de Pastef. « Si demain Ousmane Sonko est innocenté,1 un préjudice irréparable sera commis a l’endroit dudit parti et de tous les militants qui ont foi dans leur projet »notifie-t-il. Et d’ajouter: »Cette précipitation va encore conforter la réalité de l’acharnement dont Pastef est la victime depuis de nombreuses années. C’est aussi une entorse majeure aux efforts de paix fournis par les forces vives de la nation et surtout elle annihile l’espoir d’une désescalade née du dialogue nationale.

En effet explique Cheikh Bamba Dieye, dans un Etat de droit, la présomption d’innocence est une garantie Constitutionnelle de protection des droits du citoyen. Elle protège les droits des citoyens et des groupes constitués jusqu’à ce qu’une décision de justice tranche la question. A l’Assemblée Nationale, une enquête parlementaire est interrompue dès l’instant qu’une instruction judiciaire ouverte porte sur le même sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *