add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Aliou Ka, Président de la Chambre des notaires : «Si on ne fait pas attention, on peut confondre les deniers publics avec nos…»

Aliou Ka, Président de la Chambre des notaires : «Si on ne fait pas attention, on peut confondre les deniers publics avec nos…»

Président de la Chambre des notaires du Sénégal, Aliou Ka a pris part à la cérémonie de prestation de serment de Serigne Amadou Tamsir Ndiaye, Emile Soulèye Guèye, Aïcha Lô et Mory Diakhaté, ce lundi 12 avril, devant la Chambre civile et administrative de la cour d’Appel de Dakar. Ces derniers sont associés dans quatre charges de Dakar.

S’adressant à ses nouveaux confrères, il a soutenu que le notaire est astreint à une obligation de résultat. «Le notaire est un collecteur d’impôts et un manipulateur de fonds publics. C’est dans ce sens que je les incite toujours à avoir la tête sur les épaules, à suivre les règles édictées par notre profession et à faire preuve de déontologie, à maintenir le secret professionnel et de ne pas être animé par le gain de l’argent facile», a-t-il conseillé.

Avant de s’expliquer : «Parce que, malheureusement, si on ne fait pas attention dans l’exercice de la profession de notaire, on peut confondre les deniers publics qui nous ont été confiés avec les honoraires qui nous sont payés dans le cadre de notre prestation.»

Par ailleurs, Aliou Ka a indiqué que cette nomination marque la fin d’un long cheminement. «Pendant ce parcours, ils ont fait preuve d’abnégation, de courage, de rigueur, de professionnalisme. Ce qui nous a donné, au terme d’un stage, à être aujourd’hui nommé en qualité de notaire salarié ou de notaire associé. Cette nomination est importante à plus d’un titre. Elle marque la confiance qu’ils ont eue de leurs pairs qui ont été leurs maitres de stage à qui ils ont donné satisfaction», avance le président de la Chambre des notaires.

Ce dernier affirme que «l’association est un exercice difficile, mais je pense qu’avec ce qu’ils ont montré à leurs pairs, ils pourront le faire dans les meilleures conditions».

Selon lui, le notariat préfère aujourd’hui procéder par des regroupements professionnels, et ces nominations ne seront pas les dernières. «Il y a 20 autres charges qui devront être pourvues. Cette année, la Chambre des notaires s’est engagée à faire une répartition équitable des charges», a renseigné Aliou Ka.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *