add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Feux de brousse : Plus de 14 mille hectares brûlés en une semaine

Feux de brousse : Plus de 14 mille hectares brûlés en une semaine

Rien que dans la semaine du 23 au 30 novembre 2020, 170 cas de feux de brousse ont été répertoriés dans neuf (09) régions, soit une superficie de 14 793 hectares brûlés. La révélation est du secrétaire générale du ministère de l’Environnement Amadou Lamine Guissé, ce mardi, lors d’une rencontre entre le département dirigé par Abdou Karim Sall et les élus locaux du département de Linguère.
 
C’est d’ailleurs face à cette situation préoccupante que l’association des maires de cette localité a jugé nécessaire de rencontrer le ministre de l’Environnement.
Prenant la parole, le président de l’association et honorable député Yoro Sow est revenu sur la bonne pluviométrie ayant permis d’avoir un fourrage important. « 2020 a été une année particulièrement pluvieuse et le département de Linguère n’a pas été en reste. Nous sommes dans un département très sensible et qui ressent de manière permanente les effets du changement climatique » rappelle-t-il.
C’est pourquoi, dit-il, le danger est grandissant d’où l’urgence d’agir le plutôt possible.
L’environnement étant une compétence transférée aux collectivités locales avec l’acte 3 de la décentralisation, les maires affirment avoir déjà initié l’ouverture de pare-feu dans leurs communes. Avec l’Agence de la reforestation et de la Grande Muraille Verte, des gradeurs ont été loués. Nombre de commune ont pu en bénéficier.
Cependant, face à l’ampleur des tâches, les efforts fournis se ressentent à peine. D’autant plus qu’il est question ici de la zone sylvo-pastorale et que les habitants dépendent de l’agriculture pour leur survie.
Arbustes contre latérite
C’est ainsi donc que les élus ont sollicité l’apport du ministère. A la fin de la rencontre, des pistes de solutions ont été définies de part et d’autre. Il s’agit d’abord de solutions immédiates mais aussi de solutions qui vont être pérennes.
Parmi les solutions, l’augmentation du budget destiné à la lutte contre les feux de brousse. Le directeur de l’Agence pour la reforestation et la Grande Muraille Verte Ali Haïdar, en a pris l’engagement. « Dans le budget 2021, nous allons redoubler d’efforts pour prendre en compte ces préoccupations », promet-il.
Ali Haïdar a aussi proposé l’érection de pare-feu vert. Il s’agit de planter des ‘’Salanes’’, un arbre, selon lui, résiste au feu.
Du côté des maires, l’idée de la construction de pare-feu en latérite a germé. Par ailleurs, un renforcement du matériel lourd est souhaité. « Le fait de mettre de la latérite sur les pare-feu est le meilleur moyen pour mettre un terme à la propagation des feux », a soutenu le maire de Labgar, par ailleurs représentant de l’Union des élus locaux.
Le secrétaire général du Ministère a montré l’intérêt du ministre dans la lutte contre les feux de brousse. « Toutes les semaines, nous recevons le point sur la situation des feux de brousse ».
Financement des organismes militants
De ce fait, Amadou Lamine Guissé a promis beaucoup plus d’efforts de la part du ministère pour des solutions efficientes.
En outre, Guissé considère qu’au-delà des solutions d’urgence, il faudrait l’élaboration d’un projet qui aboutisse à des solutions durables. C’est pourquoi il a encouragé le directeur de Cabinet d’engager les démarches nécessaires afin de bénéficier de financement de la part des organismes militants pour la préservation de l’environnement. « Si nous avons de nouveaux leviers de financement, le problème pourrait être facilement réglé ».
Saluant aussi l’engagement des maires, il les a encouragés à s’investir davantage dans la prévention et la sensibilisation. Amadou Lamine Guissé milite aussi pour une gestion collégiale, en synergie avec les populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *