add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Kaolack : Serigne Mboup offre des salles de classe à l’institut franco arabe de Medina Baye

Kaolack : Serigne Mboup offre des salles de classe à l’institut franco arabe de Medina Baye

 L’institut franco arabe El Hadj Abdoulaye Niasse de Médina Baye sera doté d’un nouvel bâtiment servant de salle de classe. Un don de Serigne Mboup a la famille de cheikh Al islam El Hadj Ibrahima Niasse.
Première institution de formation franco arabe installée dans la cité religieuse de Médina Baye, l’institut franco arabe El Hadj Abdoulaye Niasse sera doté sous peu de nouvelles salles de classes. Une initiative de la direction de l’établissement soutenu par l’homme d’affaires Serigne Mboup qui s’est engagé à mettre plus de 100 millions de nos francs. La cérémonie de la pose de la première pierre a eu lieu ce dimanche en présence du khalife de la Fayda Tidjiania Cheikh Mouhamadou Mahi Cisse et de l’imam ratib de la grande mosquée en plus du donateur.
L’immeuble constitué d’un rez-de-chaussée et d’un étage sera composé de salles de classes pour répondre aux effectifs croissants de cet établissement qui accueille des apprenants du Sénégal, de la sous région et des USA .
“ Au cours d’une visite à l’institut nous avons fait part au président Serigne Mboup de nos difficultés à faire face à la forte demande des familles sénégalaise, nigérianes, ghanéennes ou soudanaises d’inscrire leurs enfants dans cet établissement créé en 1970 par Cheikh Al islam Baye Niasse. Aussitôt il nous a marqué son accord de nous accompagner. La semaine d’après il a dépêché une mission de techniciens pour étudier la faisabilité de la réalisation d’un nouveau bâtiment dans l’enceinte de l’institut. Moins de 2 mois, nous en sommes à la pose de la première pierre. “ a témoigne Cheikh Mouhamadou Moun Amina, directeur de l’institut, parlant au nom du khalife général de Médina  Baye.
Pour sa part le généreux donateur a dit le privilège qui lui a été offert d’apporter sa contribution à renforcer une institution créée et financée personnellement par le fondateur de la Faydatu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *