0 2 minutes 1 mois

Membre du cabinet du Premier ministre, Ousmane Sonko, Alla Kane de Magui (Sages) Pastef assure que le reddition des comptes ne sera pas un vain mot dans le langage des nouvelles autorités. «Vous allez voir qu’on va faire l’état des lieux partout où les finances du peuple ont été gérées, annonce-t-il dans un entretien paru ce mercredi dans Bés Bi. Ça, c’est le peuple qui l’exige. C’est une demande populaire. Les dossiers seront mis sur la table. Des gens vont rendre compte de leur gestion.»

L’ancien Inspecteur des Impôts et Domaines prévient que les rapports de tous les organes de contrôle seront épluchés. L’affaire des 94 milliards et celle du Prodac ne seront pas ignorés, selon Alla Kane. Le membre de Magui Pastef confesse qu’il fait partie, au sein de sa formation politique, de ceux qui réclament la réouverture de ces deux dossiers fumeux dont le dernier a conduit à l’inéligibilité de Ousmane Sonko.

«Sur ces deux affaires, qui ont tenu en haleine l’opinion nationale et internationale, comptez bien sur nous pour faire la lumière, s’enflamme le conseiller du chef du gouvernement. Et puis la reddition des comptes, c’est le minimum à faire avant de se projeter sur d’autres chantiers puisqu’il faut que nous sachions d’où nous venons et où nous allons.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *