add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Donald Trump va commenter un match de boxe à Miami

Donald Trump va commenter un match de boxe à Miami

L’ex-hôte de la Maison Blanche doit «commenter sans filtre et en direct» les combats programmés samedi dans un hôtel-casino en Floride.
L’ancien président américain Donald Trump, amateur de sport, commentera samedi une soirée de boxe en Floride qui verra notamment le retour sur les rings de l’ex-champion du monde des poids-lourds Evander Holyfield opposé à la star brésilienne des arts martiaux mixtes Vitor Belfort, a-t-on appris mercredi auprès du diffuseur du combat, la société de vidéos à la demande FITE.
L’ex-hôte de la Maison Blanche doit «commenter sans filtre en direct» les quatre combats programmés à l’hôtel-casino Hard Rock d’Hollywood, au nord de Miami. Les combats, diffusés en pay-per-view, seront aussi accessibles sur Triller, un site de partage de vidéos, ainsi que sur la chaine HBO.
«J’aime les grands combattants»
«J’aime les grands combattants et les grands combats, j’attends avec impatience de voir les deux samedi soir et de partager mes réflexions au bord du ring», a expliqué Trump, cité dans un communiqué. Selon la chaîne sportive ESPN, il sera accompagné de son fils aîné Donald Jr. pour commenter cette soirée.
Clou de la soirée, Evander Holyfield, ancien champion du monde incontesté des lourds en 1990, est sorti de sa retraite à bientôt 59 ans pour affronter Belfort, 44 ans et ancien champion du monde des lourds du championnat d’arts martiaux mixtes UFC. Le combat devrait se dérouler en huit reprises de deux minutes.
Holyfield, qui n’a plus disputé de combat de boxe depuis plus de dix ans, a remplacé une autre légende de la boxe, le Mexicano-Américain Oscar de la Hoya qui a déclaré forfait et a été hospitalisé après avoir contracté le Covid-19. Deux autres anciens grands champions de MMA, Anderson Silva et Tito Ortiz, doivent aussi s’affronter samedi.
L’ancien magnat de l’immobilier, âgé de 75 ans, avait accueilli plusieurs matches de boxe dans ses casinos d’Atlantic City dans les années 1980 et 1990. En 2018, il avait usé de son pouvoir présidentiel pour réhabiliter à titre posthume Jack Johnson, premier Noir sacré champion du monde de boxe poids lourd en 1908, avant d’être condamné à la prison pour des motifs racistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *