add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
FAH AÏDA NE VOUS DETESTE PAS POURTANT… !!!

FAH AÏDA NE VOUS DETESTE PAS POURTANT… !!!

Encore une Barbie qui se prend pour Déité. Un petit buzz, quelques appréciations, puis des liminaires invitations qui démontrent une immaturité totale en matière de communication.  D’autres s’en suivent et offrent la tradition des plateaux. Le verbe facile, le discours douçâtre, une insuffisance flagrante, beaucoup de fêlures que le fanatisme certainement des présentateurs cache de gré ou par mégarde. La renommée qu’offre les réseaux sociaux est forcément assujettie à un nombre n’important de personnes (Flower) qui vous suivent et apprécient votre contenu.   Seulement Fah- Aidara ne comprend pas qu’une soupe sans sel se boit difficilement.   Très comique, très innovatrice dans ses  tik-tok  Fah l’est.  Bien aimée, elle l’est aussi.  En atteste les publicités et autres sollicitations dont elle fait l’Object et à juste titre.  Il revient alors à son manager de lui faire comprendre que les annonceurs  ont  besoin  de  public.  Ce n’est  pas la  Tiktokeuse  attitrée qui  les  intéresse, mais  le  monde  qu’elle draine  derrière.  Si  personne  ne  regarde, personne n’aime et  ne commente, elle  risque  de  devenir comme  une  loi  non appliquée, ‘’ désuète’’.

Fah  n’a pas parlé par  mépris, encore moins  par  manque  de  respect  à  ses ‘’suiveurs’ ’mais  simplement parce qu’elle  ne  sait  pas  communiquer. Elle est peut-être emportée par ce grand désir de démontrer qu’on est très  important  au  point  de ne pas  avoir  le  temps. Une attitude que toutes les  starlettes, et  même grand  star, ont. Qui    d’entre  eux  n’ a pas  dit  sur  un plateau  de  télé ‘’ je ne peux  pas  répondre à tout  le  monde que  mes  fans  me  comprennent’’.   Depuis  la  sortie fatale, Fah a tout  verrouillé, suffisant  pour  se  demander à  quoi  sert son manager. ‘’ Soit on la  ferme et laisse le  vent  tout  emporter, soit on s’excuse  avec  la  manière, face  à  une  erreur  de  communication, après tout,  le communicant a besoin de son public à  chaque fois » disait Andrée Gide. Fah demande pardon, et pense à l’avenir répondre à ceux qui t’aime, à l’image de ‘’Rafetdjiko’’ Rosalie Ndour, ‘’Sénégalaise Barbie’’, singom, Dou-King, Abba-no-tress entre  autres tik-tokkeur qui n’ont rien à envier….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.