add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Le Collectif Dafadoy réclame la censure  de la série Baline Coumba

Le Collectif Dafadoy réclame la censure de la série Baline Coumba

La série Adji Sarr alimente la polémique. Le nom a été changé par les producteurs mais le contenu reste le même. Le collectif contre les violences faites aux femmes note que le contexte fait référence à l’accusatrice de Sonko et demande la censure au Cnra.

L’affaire Adji Sarr ne s’estompe pas. La série ‘’ Thiey Adji Sarr a suscité la colère de son avocat qui a voulu porter plainte avant que le nom ne soit changé. « Baline Coumba » ne semble tout de même rien changer. Du moins du côté du collectif contre les Violences faites aux femmes et aux enfants (Dafadoy). L’entité demande tout simplement la censure de la série de Sanekh Cheikh Ndiaye Cheikhouna pour ne citer que ces artistes comédiens de la troupe Soleil levant.  Dans cette dynamique une demande de censure de la série intitulée « Thiey Adji Sarr » et remplacée par un autre nom « Baline Coumba » a été envoyé à Babacar Diagne directeur du conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra). Et selon la lettre dont une copie nous a été transmis : « Ces derniers jours, une bande annonce d’une série titrée « Thiey Adji SARR » a été diffusée via les médias traditionnels et les médias sociaux. Un tel titre, dans ce contexte particulier, fait automatiquement référence à la jeune fille du nom de Adji SARR qui a porté plainte contre Ousmane SONKO, leader du parti PASTEF pour viols et menaces de mort ». Et de rappeler que « cette histoire de « viol » avait mis le pays dans une situation d’instabilité sans précédent avec des violences ayant entraînées des pertes en vies humaines, des saccages de biens publics et privés, des emprisonnements, des citoyens insultés, intimidés et menacés de mort.

Concernant la présumée victime, » au-delà des traumatismes et de la peur, elle a été jetée à la vindicte populaire et son image a été ternie à travers des insultes, menaces et autres discriminations à son égard ».  Pour le collectif, étant donné que le dossier est pendant devant de la justice, la diffusion de cette série ne ferait que « renforcer la stigmatisation à l’endroit de Adji SARR, mais aussi un sentiment de présomption de culpabilité de la présumée victime ». En atteste déjà les réactions  sur les  réseaux sociaux note-t-on dans la lettre. Qui ajoute les promoteurs  ‘’enfonce le clou’’ en changeant le titre  de la série pour l’appeler Baline Coumba Baline qui signifierait (faiseur de troubles) . Mais ce changement n’altère en rien le contenu de la série. «  Force est de constater pour le déplorer que le contenu reste le même et pourrait même constituer une atteinte grave à l’image et à la vie privée de la plaignante Adji SARR ». C’est  dit-on, dans la lettre  adressé à Babacar Diagne,

 pour cette raison que le Collectif Dafadoy, fidèle à ses principes de lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants, sollicite la censure de cette série pour le respect des droits d’Adji SARR, le respect de la dignité humaine tout court, et la préservation de la paix sociale. Pour rappel la série ‘’Baline Coumba’’ est  une production de  Kéman Vision dans laquelle l’actrice principale porte le nom Adji Sarr avec comme trame de fond l’arnaque autour de massage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *