add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Le procureur de la République est devenu un danger pour la démocratie

Le procureur de la République est devenu un danger pour la démocratie

Convoquer un député tout en ignorant les dispositions combinées des articles 61 de la Constitution et 58 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, est un acte grave posé par le procureur de la République. Et ce n’est pas la première fois.

Le procureur de la République est devenu un danger pour la démocratie. Ses décisions, illégales, et sa posture de récidiviste montre qu’il préfère mettre la loi en dessous des volontés politiques de sa hiérarchie.

Le trouble à l’ordre public devrait être opposé aux agents de l’Etat qui violent les lois et créent des situations de tensions.

Ousmane Sonko est un député du peuple qui a des droits consacrés dans la charte fondamentale de notre pays.

C’était pour moi un devoir de lui avoir apporté, ce matin, mon soutien fraternel, amical et patriotique.

Thierno Bocoum
Président du mouvement AGIR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *