add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Le Sénégal dispose d’un stock  de prés de 400 000 doses de l’Astra Zeneca, le vaccin suspendu

Le Sénégal dispose d’un stock de prés de 400 000 doses de l’Astra Zeneca, le vaccin suspendu

Le Sénégal dispose d’un stock de plus de 400 000 doses de l’Astra Zeneca. Ce vaccin homologué par l’Oms est pourtant suspendu dans plusieurs pays. Au Sénégal, Diouf Sarr rassure.

L’Astra Zeneca est le vaccin de l’initiative Covax dont fait partie le Sénégal et homologué par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).  Le Sénégal en a reçu presque 400 mille doses (349000) dont 324 de l’initiative et 25000 doses qui représentent un don de l’Inde et réceptionné par le ministère hier à la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement. L’Estonie, la Lituanie, la Lettonie, le Luxembourg, le Danemark et la Norvège ont interrompu l’utilisation d’un lot d’un million de doses du vaccin Astra Zeneca, envoyé à 17 pays de l’Union européenne. Cette suspension intervient suite à la découverte des problèmes de circulation sanguine chez plusieurs personnes vaccinées. Pour être plus précis, les autorités sanitaires danoises, les premières à prendre une telle décision, renseignent avoir “constaté des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin Covid-19 d’Astra Zeneca”.  Interrogé sur la situation, le ministre de la santé en marge de la cérémonie de réception de don de vaccins  a  expliqué que : « Notre Programme de vaccination anti-Covid ou autres vaccins fonctionnent avec un dispositif  de surveillance et de tout ce qui est pharmacovigilance ». Autrement précise Abdoulaye Diouf Sarr, « le Sénégal n’a encore relevé en la matière, aucun cas qui mérite d’être posé en termes de pharmacovigilance. Aujourd’hui, tout se passe bien ». Et de rappeler que l’Astra Zeneca est le deuxième vaccin homologué par l’organisation mondiale de la santé et à ce niveau-là aussi, aucune orientation spécifique pouvant faire reculer n’est reçu. « S’il y a des cas qui, méritent une prise de dispositions, ce n’est pas le nôtre ni celui de l’OMS, encore moins celui de l’Agence européen du médicament. Dans notre dispositif de surveillance, il n’y a rien qui puisse nous inquiéter. Nous demandons aux populations à continuer de faire confiance au système sanitaire sénégalais et nos experts. Et nous ferons tout pour protéger les Sénégalais contre la Covid-19, par le vaccin qui ne tue pas ».

Le Sénégal dispose aujourd’hui d’un stock en vaccin qui lui   permet de développer une vaccination qui est en train de prendre sa vitesse de croisière selon toujours le ministre.  « Nous avons dépassé les 80 mille doses, et dès cette semaine nous allons commencer la deuxième dose de Sinopharm c’est-à-dire ceux qui ont lancé la vaccination au Sénégal ».  Une organisation assurée par le Programme élargie de vaccination (PEV) et la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA) dans une cohérence parfaite. Il s’agit d’un travail dans la durée avec comme objectif dans un premier temps de boucler les personnels de santé, travailler sur les personnes âgées vivant avec des comorbidités et celles âgées de plus de 60 ans.

L’ambassadeur de l’Inde au Sénégal, affirme que cette remise de don de 25 000 doses de vaccin Covishield-Astrazeneca au Sénégal est d’une importance capitale. Ceci prouve la bonne solidarité qui existe entre ces deux pays qui entretiennent des relations cordiales dans beaucoup de domaines politique, commercial et renforcement des capacités. « Un moyen de collaboration dans le domaine de la santé publique.  Il informe que l’Inde produit d’autres vaccins, et est en train de voir avec le Sénégal à travers le « Barote Bayoket » « une industrie pharmaceutique qui a fait confectionner un vaccin qui est pensé en Inde, fabriqué en Inde et émis en Inde ». Dans les jours à venir, des discussions se feront entre le gouvernement du Sénégal et l’Inde en présence de ce « Barote Bayoket » pour plus « donner encore d’ampleur à cette lutte contre la Covid-19 et aider le Sénégal à arriver à ses fins ».  En outre Gv Srinivas,  rassure : « Le taux d’efficacité de ce vaccin est de 81 %. Au-delà de 60 %, c’est toujours maintenu. Si on arrive à fabriquer un vaccin avec 81 % d’efficacité au niveau de l’Inde, c’est encore super. Ce pays est actuellement la pharmacie du monde. Depuis quelques temps, il y a une lutte nationaliste au niveau des vaccins. Et l’Inde va au-delà de cela à travers les conseils et les subjections du premier ministre Modi. Actuellement, la population indienne malgré tout, on a pu prendre quelques doses de vaccin pour ce le partager avec le monde entier, dans le but de s’entre-aider ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *