add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
Présidentielle américaine: Trump enchaîne les meetings et se prépare à contester le vote

Présidentielle américaine: Trump enchaîne les meetings et se prépare à contester le vote

C’est veille d’élection aux États-Unis. Demain, mardi 3 novembre, les Américains éliront leur président et dans cette dernière ligne droite, Donald Trump met les bouchées doubles. Ce dimanche 1er novembre, il a fait cinq meetings dans cinq Etats différents, critiquant son adversaire démocrate et appelant les électeurs à voter républicain.

Malgré la pluie et la neige, ils étaient nombreux comme d’habitude à venir soutenir leur candidat favori. En l’espace de douze heures, Donald Trump s’est rendu dans cinq Etats décisifs: Le Michigan, l’Iowa, la Caroline du Nord, la Géorgie et la Floride. Le message est toujours le même : lui seul peut conduire l’Amérique vers le succès et la protéger des ennemis.

« Les dégâts que Biden et Harris infligeraient pourraient persister sur plusieurs générations, a lancé le président-candidat. Cela ne peut pas être réparé facilement. Et si Biden gagne, la Chine possédera les États-Unis. »

Dans le Michigan, où Donald Trump est arrivé en tête en 2016, les derniers sondages favorisent pour l’instant Joe Biden avec 8 points d’avance. Le président républicain tente donc de convaincre les électeurs afro-américains.

« À tous les noirs américains, je vous demande votre vote. Je vous demande d’envoyer un message à l’establishment démocrate corrompu. On vous accueille au parti républicain ! »

Après la Géorgie, l’ancien magnat de l’immobilier a fin la journée en Floride. C’est « l’État faiseur de roi », disent les Américains, puisqu’avec ses 29 grands élecgteurs, il rapporte le plus de points derrière la Californie, le Texas et New York. Comme toujours, les sojdages sont extrêmement serrés ici. Joe Biden et Donald Trump ont entre 3 et 4 points d’écart. Cela change tous les jours, c’est imprévisble.

L’inconnue du vote latino

Rappelons qu’en 2016, Donald Trump de l’avait emporté ici qu’avec 100 000 vois d’avance. Alors si Joe Biden parvient à obtenir la majorité en Floride, il n’aura besoin de gagner qu’un seul autre État pivot du Midwest pour remporter l’élection. L’enjeu est immense : Donald Trump doit garder la main sur la Floride.

Le président était à Miami ce dimanche soir. A priori, il n’a aucune chance de gagner cette ville. Malgré une importante communauté cubaine très républicaine, Miami vote en général démocrate. Alors pourquoi venir en terre hostile ? Parce qu’il joue sa réélection sur les marges, c’est-à-dire sur sa capacité à attirer de nouveaux électeurs. Notamment au sein de la commuauté latino : elle représente 17 % de l’électorat en Floride et a enregistré une hausse de 400 000 nouveaux électeurs qui par rapport à 2016. Qui choisiront-ils ? C’est l’une des inconnues du scrutin.

Trump se déclarera-t-il vainqueur dès mardi ?

Autre électorat-clé en Floride : les séniors, un quart des votants, plutot républicains tradiitonnellement mais très touchés par la pandémie. Feront-ils payer à Donald Trump sa rélection. réponse le 3 novembre.

Le président américain va s’offrir cinq autres meetings ce lundi veille de l’élection, dans quatre États-clés. Face aux craintes de voir Donald Trump se déclarer vainqueur ce mardi soir si les résultats sont indécis, le président a démenti ajoutant que ses avocats se tenaient prêts à saisir la justice en cas d’irrégularités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *