0 4 minutes 12 mois

Une équipe d’Interpol Dakar, en collaboration avec le projet Eagle Sénégal, a mené, au petit matin du 12 avril, une perquisition au domicile d’un trafiquant de faune arrêté la veille à Abidjan pour tentative de commercialisation de perroquets protégés. Cette intervention a permis l’arrestation de 3 trafiquants présumés complices, la saisie de documents et de 11 perroquets Timneh, un type d’oiseau protégé non originaire du Sénégal.

Cette perquisition au Sénégal intervient à la suite d’une opération majeure de trafic d’oiseaux effectuée la veille à Abidjan par l’Unité de Police de Coordination de la lutte contre la Criminalité Transnationale (UCT) en collaboration avec le ministère des Eaux et Forêts de Côte d’Ivoire et l’appui du Projet Eagle Côte d’Ivoire. Cette opération transnationale a permis aux autorités d’Abidjan d’arrêter deux trafiquants dont le principal suspect est de nationalité sénégalaise, de saisir de nombreux documents d’importation et d’exportation de perroquets vers plusieurs pays africains dont le Sénégal et vers l’Occident pendant plus de 20 ans et de confisquer les 112 perroquets gris du Gabon qui étaient destinés à la vente au Sénégal.

Tout a commencé quand Interpol Abidjan a saisi son homologue sénégalais pour lui demander un appui dans cette affaire et aller procéder à une perquisition au domicile du trafiquant sénégalais arrêté. A l’issue de cette perquisition à Yeumbeul, les trois présumés complices de trafic de faune ont été entendus par Interpol et il leur est reproché d’association de malfaiteurs et le trafic d’oiseaux sauvages dans le cadre d’un crime organisé transnational.

Quant aux 11 perroquets Timneh saisis, c’est une espèce hautement en danger d’extinction, protégée par l’Annexe I de la Convention de Washington (CITES) interdisant formellement la commercialisation de cet oiseau. Ils sont actuellement pris en charge pour leur remise en santé par des soigneurs qualifiés avant d’être remis aux bons soins de la Direction des Eaux et Forêts et de la Chasse.

Par cette opération internationale inédite sur le thème du trafic de faune entre les deux pays, les autorités sénégalaises et ivoiriennes démontrent leur détermination commune à lutter ensemble contre le trafic de faune transnational et à démanteler les réseaux de trafic d’oiseaux qui opèrent impunément entre le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

Cette opération majeure entre nos deux pays est un exemple d’union de plusieurs forces pour combattre et mettre fin à une pratique illégale de l’exploitation de notre patrimoine faunique africain au-delà de nos frontières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *