0 2 minutes 3 mois

D’ailleurs il dit en faire une priorité élevée des politiques publiques, en concertation avec le secteur privé. Pour se faire les mécanismes existants seront revisitées, améliorées et rationalisées. L’idée est de faires de sortes qu’ils répondent mieux aux besoins d’emploi et autres activités génératrices de revenus pour les jeunes. « Pour encourager la création d’emplois, je compte m’appuyer sur un secteur privé fort parce que soutenu par l’ETAT. Sur la base de nos besoins prioritaires, nous travaillerons ensemble pour endogénéité notre économie ».

Cette main tendue s’étend vers le secteur privé international qui aura son plein rôle à tenir. Les Sénégalais sont braves mais ils sont fatigués et attendent de nous des solutions contre la vie chère. La question du coût de la vie me préoccupe particulièrement et retient toute mon attention. Dans les jours à venir, des mesures fortes seront prises dans ce sens, après les concertations que j’entreprendrai avec les acteurs concernés » dit le président.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *