0 3 minutes 1 mois

Pour une banale histoire de chaise, Dethié Diouf a porté un coup de coupe-coupe au restaurateur Amadou Mbodj et lui a amputé deux doigts.

Le jour des faits, une altercation est survenue entre l’ami de Dethié, Amadou Ka, et le restaurateur.

Amadou Ka, venu pour diner, a demandé des chaises. Le restaurateur a mis à sa disposition deux chaises. Sûrement venu pour créer des noises plutôt que de se restaurer, Amadou a demandé qu’on lui donne la chaise où l’ami du restaurateur était assis. Amadou Mbodj a alors invité son ami à s’exécuter, puisque dans son restaurant, le client est roi. Malgré tout, Amadou Ka s’est mis à insulter le maitre des lieux. Le restaurateur lui assène alors un coup de poing qui le terrasse.

C’est ainsi qu’une bagarre est survenue entre les deux hommes.

Sur ses entrefaites, Dethié Diouf est venu prêter main-forte à son ami Amadou Ka. Il assène un coup de coupe-coupe dans le dos du restaurateur. En esquivant le coup qui a failli lui trancher la gorge, l’arme a atterri sur sa main et lui a amputé deux doigts.

Attrait à la barre des flagrants délits du tribunal de grande instance de Mbour, Dethié Diouf a reconnu les faits, tout en minimisant son acte.

« Il a exercé des violences sur la victime sans aucune raison. C’est des faits extrêmement graves. S’il l’avait atteint au cou, ça allait être fatal à la victime. Ce n’est pas de la légitime défense parce qu’il n’y a pas eu d’attaque. Vu le comportement du prévenu à la barre, il ne semble pas regretter son acte », s’est désolé le procureur.

Il a invité le tribunal à déclarer le prévenu coupable et à le condamner à 2 ans de prison.

Dethié Diouf a finalement écopé de 2 ans de prison ferme. Il devra payer 500 000 F CFA à sa victime en guise de dommages et intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *