0 2 minutes 1 mois

L’Association des consommateurs du Sénégal alerte sur une probable hausse du prix du mètre cube d’eau au Sénégal. D’après l’organisation consumériste, cela pourrait se justifier par les actes posés par le régime sortant qui a signé un avenant avec siège un peu avant le départ du pouvoir du président Macky Sall. 
Ainsi, pour le vice-président de l’Ascosen, le nouveau régime doit regarder de plus près à cette affaire. Sur iRadio, Momath Cissé s’est également prononcé sur l’évaluation de la tarification de l’eau dans notre pays.
« Nous sommes contents du fait d’annoncer la création de la plus haute autorité de régulation dans le secteur de l’eau. Mais il y a eu des signes annonciateurs qui nous poussent à alerter sur l’augmentation probable du prix du mètre cube », informe-t-il.
Il explique ainsi que « ces signes ont été posés par l’ancien régime, à quelques jours de son départ, c’est-à-dire la signature de l’avenant avec Suez déposée sur la table et les 458 milliards pour la désalinisation ».
Pour Momath Cissé, il est bien d’augmenter l’offre. Cependant, il suggère que cela soit audité par le régime Diomaye pour trouver les voies et moyens pour ne pas aboutir à une hausse probable.
Néanmoins, il se dit content « de savoir que l’évaluation de la tarification de l’eau a été demandée et un conseil interministériel sera fait dans le sens de trouver des solutions. Ce, dans l’objectif qu’il n’y ait pas une augmentation du prix de l’eau qui va à l’encontre de la politique annoncée par le nouveau régime, c’est-à-dire la réduction du coût de la vie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *