add share buttonsSoftshare button powered by web designing, website development company in India
RCA: plusieurs centaines de nouveaux instructeurs russes aux services des Faca

RCA: plusieurs centaines de nouveaux instructeurs russes aux services des Faca

En Centrafrique, la ministre de la Défense nationale et de la Reconstruction de l’armée a adressé une notification au Conseil de sécurité des Nations unies dans laquelle elle précise son intention de mettre à disposition des forces de défense et de sécurité 600 instructeurs russes supplémentaires.

La résolution du Conseil de l’ONU, en vigueur depuis décembre 2013, limite les importations d’armes en Centrafrique, mais autorise sous condition de notification, la fourniture d’une assistance y compris pour des activités de formation opérationnelle. Dans sa missive en date du 4 mai 2021, la ministre Koyara détaille l’emploi de ces 600 instructeurs : 200 pour les forces armées centrafricaines, 200 pour la gendarmerie nationale, et 200 autres pour la police. Ces instructeurs, précise la ministre dans son courrier, sont destinés à « soutenir le processus de réforme du secteur de sécurité » ainsi que le prévoit la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU. Ces instructeurs sont présents pour la formation et l’amélioration des capacité au combat des forces de défense et de sécurité centrafricaines, précisait dans une interview sur RFI l’ambassadeur russe Titorenko.

Ces 600 instructeurs viendraient s’ajouter aux 535 déjà officiellement présents sur le territoire centrafricain. Sur le terrain, différentes sources sécuritaires affirment qu’ils sont en réalité bien plus nombreux et évalue leur nombre entre 800 et 2000. L’une d’entre elles estime que cette notification pourrait permettre en réalité d’officialiser a posteriori une partie d’entre eux.

Les forces de sécurité de RCA sont en pleines reconstruction. Elles ont entamé une offensive contre la rébellion en début d’année, leur permettant la reprise de la majeure partie des grandes villes. Les forces armées sont accompagnées dans cette contre-offensive par ces fameux instructeurs russes qui officiellement ne prennent pas part aux combats.

La Russie a par ailleurs annoncé la livraison le 17 mai dernier d’une troisième cargaison à Bangui d’armes légères sans plus de précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *