0 3 minutes 12 mois

Dans un communiqué conjoint, les acteurs de la Protection de l’enfant expriment leur profonde préoccupation face aux dangers auxquels les enfants sont exposés lors des événements socio-politiques et des manifestations publiques au Sénégal. Cette implication des enfants dans les manifestations a déjà causé des décès, y compris parmi les enfants eux-mêmes.
Les conséquences néfastes de ces remous socio-politiques sont multiples et peuvent entraîner l’interruption de services sociaux essentiels tels que l’éducation. De plus, ils ont un impact sur la santé mentale et l’intégrité physique des enfants. Face à cette situation alarmante, les autorités nationales sont invitées à créer les conditions nécessaires pour garantir la continuité de l’éducation, permettant ainsi aux enfants de poursuivre leur apprentissage dans des espaces sûrs, en toute tranquillité et sécurité.
Les acteurs de tous bords ont également exhorté à bannir toute implication des enfants dans les manifestations publiques à risque de violence. Les parties prenantes, y compris les parents, sont appelées à éviter que les enfants soient instrumentalisés ou se retrouvent dans des situations à risque. Il est essentiel que les parents et les tuteurs dialoguent avec les enfants et redoublent de vigilance à leur égard, afin de les protéger et de les éloigner des scènes de violence et des situations dangereuses qui pourraient compromettre leur sécurité et leur bien-être.
La protection des enfants doit être une priorité absolue en toutes circonstances, y compris pendant les manifestations et les opérations de maintien de l’ordre. Les autorités nationales sont donc encouragées à prendre toutes les mesures nécessaires pour mobiliser activement les services de prévention et de prise en charge des enfants victimes ou témoins de violences, ainsi que des enfants et des adolescents appréhendés dans le cadre ou en marge des manifestations. Il est primordial que l’État recherche et sanctionne les auteurs d’actes compromettant la sécurité et le bien-être des enfants, en veillant toujours à respecter leur intérêt supérieur, même dans les situations où ils sont appréhendés.
Dans cette optique, les acteurs nationaux et locaux, les médias et les responsables communautaires sont encouragés à intensifier les campagnes de sensibilisation à destination des familles, afin de renforcer la surveillance et la sécurité des enfants.
Les acteurs de la protection de l’enfant réaffirment leur engagement et leur disponibilité à accompagner tous les efforts visant à garantir l’effectivité de la protection et de la promotion des droits de l’enfant au Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *