0 3 minutes 1 mois

Les deux épouses de Ousmane Sonko ont lors d’une interview, diffusée vendredi soir,  lancé un appel  à la clémence au chef de l’Etat et de la première Dame. Elles ont demandé la libération d’Ousmane Sonko qui souffre et qui a besoin de soins auprès des siens. Interpellé sur cette sortie médiatique, Mamoudou Ibra Kane, a livré sa lecture lors de ses retrouvailles avec le Jury du Dimanche, cette fois comme invité. 

 « J’ai entendu deux épouses lancer un appel à l’endroit du président de la République et  de son épouse la première dame. Elles souhaiteraient que leur époux rentre à la maison. Une fois qu’il aura recouvré la liberté qu’on lui prodigue des soins parce qu’il a besoin de se soigner. C’est un appel qui humainement peut se comprendre » , explique-t-il. Pour le Président du  mouvement Demain C’est Maintenant, la dimension humaine est importante dans l’équation Ousmane Sonko. “Beaucoup d’affaires d’Etat ont trouvé solution dans une chambre conjugale”, estime-t-il.  “ Le président de la République a un pouvoir de grâce, il peut également être initiateur d’un projet de loi d’amnistie mais on n’en est pas encore là, a-t-il poursuivi. Toujours est-il que les deux épouses de Sonko se sont adressées à lui pour interpeller son sens de l’humanisme”.

L’ancien patron d’Emedia s’est aussi prononcé sur l’homme politique Ousmane Sonko dont il critique le fond du discours : “Sonko est un homme politique qui pose des actes, qui a un discours que je ne partage pas totalement. Parce que j’estime que tout ce qui peut être source de violence n’est pas bon. Mais, je respecte la trajectoire qu’il a choisi tout en marquant mon option pour une autre façon de faire de la politique. Sur ses actes politiques, il est libre en tant qu’acteur de penser que peut être à un moment donné il doit dire ceci ou il doit faire cela. Je veux dire il faut dissocier la dimension humaine du problème de la dimension politique du problème”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *